Berceuse antérieure

Cosmic lotus

Quand tu cherches au fond de ton cœur

Le crayon pour rendre la couleur

À ta quête, alors tu aspires créer

Comme un rêve cherchant la réalité

Combien de pas perdus au creux de ton corps

Combien de fois encore avant d’éclore

Il est si difficile d’avancer

Lorsque c’est contre soi qu’il faut progresser

Combien de rêves devons-nous enfanter

Pour que s’apaise notre expérience de la réalité ?

Comme des peintres penchés sur une toile

Nous traçons l’inspiration qui nous dévoile

Avec cette clarté en nous refoulée

Chaque trait est une naissance rapportée

Les doigts fiévreux, le corps rendu

À l’affut d’un geste tant attendu

Il y a comme une étoile intime

Qui déploie la clarté qui nous anime

Combien des rêves devons-nous enfanter

Pour que s’apaise notre expérience de la réalité ?

De la pensée, un désir de perfection

De part le geste épris par l’action

Se forme la vision tant convoitée

Engendrant une passion à recommencer

Les yeux qui se ferment sur la création

Avec le chant des muses en contemplation

Nous savons que du sommeil levant

Nous irons extirper un rêve de la nuit des temps

Combien de rêves devons-nous enfanter

Pour que s’apaise notre expérience de la réalité ?

Une pièce musicale de Une chanson de Bruce Cockburn – Starwheel

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s