De l’émerveillement

ErikSable

La pensée de l’émerveillement est simplement une introduction au silence.

*

Les mots sont simplement là comme support. Ils sont un bâton que le pèlerin de l’émerveillement abandonne.

*

L’émerveillement est plus que le simple étonnement. Il est un étonnement auquel s’ajoute une effervescence émotionnelle, un trouble, une joie, un enthousiasme. C’est un étonnement qui s’approfondit, s’élargit.

En fait, l’émerveillement est une réponse à l’étonnement, son aboutissement. L’homme s’étonne, et le fruit de cet étonnement est l’émerveillement, car l’émerveillement se suffit à lui-même.

*

L’émerveillement est ennemi des certitudes, des dogmes, des constructions mentales, des croyances multiples et variées qui habitent notre pensée, la société, et qui sont autant de durcissements, de cristallisations, de morts.

L’émerveillement est un acte profondément libertaire. Du moins, il est la source de la véritable liberté qui refuse d’admettre ce qui est admis par tous, qui refuse de croire ce qui semble évident pour tous.

S’émerveiller, c’est faire un pas de côté, loin des institutions, de la pensée dominante d’une époque, quelle que soit cette époque.

En fait, l’essence de l’homme est dans cette capacité à maintenir à distance le monde. C’est même sa différence essentielle avec l’animal qui est capable d’émotions, d’intelligence, mais pas d’étonnement métaphysique.

Érik Sablé dans Petit manuel de l’émerveillement

Une pièce musicale de Chris Botti ft Mark Knopfler – What a Wonderful World

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s