On pense trop !

Alors, que sommes-nous vraiment? La réponse est fort simple: nous sommes ce qui, en nous, ne vieillit jamais. La capacité d’aimer, de contempler, de savourer, de donner, de créer, d’apprendre, de transmettre… Une capacité qui n’a rien à voir avec toutes les idioties d’identification, qu’elles concernent un pays, une voiture, une opinion, une idée, une apparence ou une marque de sous-vêtements.

*

Si vous vous sentez seul, si vous voulez des problèmes pour passer le temps, vous pouvez les créer. Ils sont là, disponibles. Mais vous n’êtes pas obligé de les prendre.

*

Nous vivons dans un monde malade du moi.

*

Pour soulager cette souffrance, les humains ont inventé la thérapie. Il s’agit d’une des formes les plus raffinées de l’évolution. Une manière intelligente de faire en sorte qu’on puisse vivre ensemble le mieux possible. Pourtant, plusieurs thérapies ne soulagent en rien la souffrance. Pourquoi ? Je vous le donne en mille : parce qu’elles se concentrent sur la croissance du petit moi plutôt que sur sa décroissance !

*

La véritable liberté n’est ni politique, ni économique, ni religieuse ; la véritable liberté est neuronale ! elle réside dans le silence à l’intérieur de votre esprit ; là où l’on retrouve une capacité d’écoute dénuée de toute attente et de toute illusion.

Serge Marquis dans On est foutu, on pense trop !

Une pièce musicale de Mirabai Ceiba – Ma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s