L’insensé et le sage

Bouddha ne veut pas non plus que les hommes s’attachent à lui, ni à ce qu’il dit. Difficile pour tous ceux qui le suivent de comprendre cela, ils sont attachés à lui, il est leur maître, leur guide.

Comme ils ont du mal à comprendre ce détachement-là, Bouddha leur raconte une histoire:

« Un homme doit traverser une rivière. S’il nage, il va se noyer, alors il fabrique un radeau. Quand il est de l’autre côté de la rivière, il charge le radeau sur son dos et continue son chemin vers les montagnes, le dos courbé sous le poids du radeau. Il ne veut pas abandonner quelque chose qui lui a sauvé la vie. Si vous vous attachez à tout ce que je vous dis, vous êtes comme cet homme. »

Il demande aux hommes d’être intelligents, de savoir abandonner en chemin ce qui n’est plus utile. Ce qui aide quelqu’un aujourd’hui ne l’aidera peut-être plus du tout le lendemain, ce qui aide quelqu’un n’aide pas forcément son voisin.

*

L’insensé reconnaissant sa folie est, en vérité, sage.

Mais l’insensé qui se croit sage est vraiment fou.

*

Brigitte Labbé dans Bouddha

Une pièce musicale de Buddha’s Lounge – The Secret of Peace

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s