Lobsang SANGAY

Les Tibétains n’ont plus un, mais deux chefs. Le Dalaï-Lama, 76 ans, a décidé de céder le pouvoir politique pour ne conserver que son rôle spirituel. Son successeur ? Un juriste de 43 ans, professeur à Harvard, qui pour l’anecdote n’a jamais mis les pieds au Tibet, mais qui se présente comme le « Barack OBAMA local ». Son nom : Lobsang SANGAY. C’est lui qui va désormais diriger le gouvernement tibétain, en exil. Qui est-il ? D’où vient-il ? Et où va-t-il ?

LE REMPLAÇANT DU DALAÏ-LAMA (Tibet) – L’Effet Papillon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s