Coexister 9

Synagogue à Alexandrie en Égypte

Afin de mieux comprendre les personnes adhérentes aux différentes religions, j’ai pensé offrir ces quelques repères permettant de mieux se respecter mutuellement lorsque l’on doit vivre ensemble, en ayant une pensée particulière pour les personnes qui travaillent pour les services de proximité.

Aujourd’hui, j’abordeJudaïsme qui regroupe 15 millions de pratiquants. La naissance du judaïsme est située sur la terre de Canaan aux environs de 1 200 avant J.-C. Les haredim, ou ultra-orthodoxes ont une pratique religieuse rigoureuse, et ils ont développé un certain nombre de courants, comme le hassidisme, chacun de ces courants interprétant les principes qui leur sont communs avec quelques variantes.

Écrits sacrés

La Bible hébraïque. Le cœur de la Bible est la Torah.

Repères et conception du monde

Croyance en un Dieu Unique éternel. Il récompensera ceux qui observent ses prescriptions et punira ceux qui les transgressent de façon volontaire. Il est possible d’atteindre la proximité avec Dieu en ce monde, au travers de la perfection morale et spirituelle. La Kabbale est une tradition ésotérique du judaïsme, elle trouve sa source dans les courants mystiques du judaïsme synagogal antique.

Pratiques religieuses

Lecture quotidienne de la Torah (Ancien Testament hébreu), surtout les Psaumes. Seuls les hommes lisent les écrits dans les synagogues, ils se couvrent la tête pour prier et pour lire.

Observation de la loi, tel le sabbat qui commence le vendredi soir au mahariv, c’est-à-dire au coucher du soleil et finit le samedi soir au mahariv.

Fêtes et saisons

Pourim, Pésa’h, Chavouot, Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot, Chemini, Atseret, Sim’hat, Tora, Hanoucca.

https://www.calendrier-des-religions.ch/fetes.php

Égalité des droits

Les droits se fondent sur une conception de la primauté hiérarchique des hommes sur les femmes. Par ailleurs, L’ordination des femmes en tant que rabbins existe depuis le xxe siècle dans certaines branches du judaïsme, par exemple Delphine Horvilleur.

Rapport avec la nourriture

Pas de porc, charcuterie, saindoux. et viandes kasher. Les laitages ne sont jamais servis au même repas que les viandes. Les ustensiles réservés aux laitages sont toujours lavés à part. Jeûne absolu de 24 h au Yon Kippour (fête d’automne). Sauf avis médical, pain sans levain à la Pâques (Pésa’h)

Conception de la maladie et de la souffrance

Parfois souffrances et maladies sont incompréhensibles (ex. : livre de Job) ; parfois elles apparaissent comme un châtiment.

La visite aux malades est une obligation morale, le visiteur fait partie de la famille, ou est bénévole.

La naissance et la mort : signification et rites

En cas de mariage mixte, c’est la mère qui détermine la religion de l’enfant. Circoncision rituelle des garçons.

Tout le monde va au séjour des morts, le Chéol. La foi en la résurrection est très mince, mais il existe l’espoir que Dieu fera quelque chose. Dans le Talmud, on trouve deux traditions qui se complètent, l’une parle d’une résurrection sur terre, l’autre d’un monde futur, spirituel.

Rites du passage de vie à trépas

Idéalement, les proches ne laissent pas le mourant seul, car l’âme qui quitte le corps au moment de la mort est pleine de douleur. Il est appelé à prier et à se confesser.

Il est défendu de toucher le malade agonisant, car il est comme une bougie vacillante qui va s’éteindre dès qu’on la touche. Toutes les parties de son corps doivent être soigneusement recouvertes. Au moment du décès, les proches déchirent, en signe de deuil, une partie de leur vêtement et allument des bougies. Ce sont eux qui préparent la veillée funéraire, qui veille à la mise en bière et aux obsèques religieuses qui ont lieu vingt-quatre heures après le décès.

Rites des funérailles

C’est une cérémonie simple, sans fleurs ni ornements.

Autopsie et prélèvements d’organes

Autopsie interdite. Mutilation de cadavre non admise. Mais l’avis du médecin est à considérer.

Prélèvement d’organes possible, transplantation de vivant à vivant, ou si la vie du donneur n’est pas en danger.

Une pièce musicale de Sonia Wieder Atherton -Kaddish- Chants Juifs

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s