Devenir l’autre

Le monde d’aujourd’hui, c’est vrai non plus seulement qu’en occident, mais dans beaucoup d’endroits de notre planète, devenir l’autre, se faire offrir une vie clé en main est de plus en plus facile. Ce n’est pas seulement le résultat naturel d’une éducation, car nous le savons, l’éducation à cette tendance à proposer des moules préfabriquées afin de reproduire la réussite, mais aussi le fruit d’un continuum de vie que l’on nous offre. Il y a la période des études, puis, la production ou le travail qui s’agrémente d’un ensemble d’activités occupationnelles issu de l’industrie du divertissement faisant en sorte que nous reproduisons ce qui est reconnu comme plaisant.

Il devient de plus en plus subversif de parler de prendre conscience que la vie est unique, que nul n’est destiné à vivre ce que les autres ont défini et que chacun a des dons spécifiques.

Nous avons le devoir de développer le respect de soi, de nous enlever l’étiquette de l’ordinaire et du médiocre qui conduit au rejet de soi, de retrouver la beauté de notre singularité.

Le défi des personnes qui se lèvent le matin pour se réapproprier leur pouvoir d’être et d’agir, pour se prendre ainsi en main, c’est d’apprendre à se débrouiller par eux-mêmes, de cesser de vouloir être un autre. Le but est de devenir soi.

Pour cela, ils doivent être vigilants. Le marché, qui offre les forfaits d’une vie clé en main, est capable de les éblouir avec des produits de plus en plus sophistiqués, offrant sans cesse de nouveaux moyens, et ce sans que ce soit un réel complot, pour maintenir la qualité du produit de devenir l’autre, faisant croire qu’il peut offrir ainsi à chacun les moyens de prendre le pouvoir sur leur propre vie. Le marché répondant à sa propre logique, son propre développement et sa propre diversification, mettra en vente des objets et des services inédits pour maîtriser la capacité d’adaptation aux standards du plaisir et pour contrôler la réalisation du devenir définie par d’autres.

Il n’y a rien de subversif, il y a seulement cette logique qui est maintenue par l’adhésion du plus grand nombre visant à détourner le besoin de devenir soi, et de faire en sorte de transformer en désir la résignation aux seuls produits offerts.

Il n’y a pas de recettes miracles pour devenir soi. Il nous faut développer l’écoute, la persévérance, apprendre à nous débrouiller. Pour réaliser notre propre vie, il faut cesser de vouloir tout réussir, et vouloir avant tout vivre pleinement en ayant confiance en nous.

Respectons-nous. Nous avons la capacité d’oser penser que tout vous est possible, et cela même en remettant parfois tout en question, en bousculant l’ordre établi. Il est possible d’envisager et de considérer notre vie comme une grande aventure qui nous est propre.

Une chanson de Robert Charlebois tirée du film Gabrielle – Ordinaire

Les paroles sur https://greatsong.net/PAROLES-ROBERT-CHARLEBOIS,ORDINAIRE,102336069.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s