Routine

Une bonne partie de nos journées est constituée des habitudes que nous avons développées au fil des ans. Dès le jeune âge, nous avons utilisé la répétition pour développer notre capacité d’adaptation et apprendre. Les habitudes engendrent une forme de conditionnement de notre mode de pensée et de nos comportements.

Puis, à l’âge adulte, nous avons intégré un bon nombre d’habitude sans vraiment avoir conscience de leurs présences et de leurs origines.

Avec un peu de recul, on constate que l’on s’accommode de tout, même des insatisfactions. Rarement par acceptation consciente, mais plutôt par résignation.

La raison pour laquelle une routine, et les habitudes qui la composent nous entrainent dans une vision un peu fade de la vie, c’est que l’on arrive à s’accommoder d’une vie sans rêves.

Lorsque s’ajoute à cette disposition très humaine de l’habitude s’ajoute la peur de l’inconnu et de la nouveauté, alors, le désenchantement s’installe. Cela amène la personne à préférer une situation insatisfaisante, mais familière à un espoir prometteur, mais dont les références sont inconnues.

Le maintien de certaines habitudes est essentiel pour vivre au quotidien. On n’a pas besoin de redécouvrir tous les matins comment faire le café. L’indicateur qui devrait nous allumer, c’est lorsque nous développons une profonde aversion à l’égard du changement, de toutes nouvelles formes d’exploration. Les habitudes doivent, tout comme nous, évoluer.

Pour sortir d’une vie insatisfaisante, il n’est pas nécessaire de vivre une grande révolution, juste de se réapproprier quelques opportunités d’apprendre et d’évoluer. Vivre, c’est apprendre, et apprendre, c’est vivre.

Malgré la présence d’une certaine routine dans nos vies, il est sain d’apprendre à changer notre regard sur soi, à penser différemment, à expérimenter, à revisiter nos capacités, regarder différemment le monde qui nous entoure, et nous réapproprier notre vie pour qu’elle devienne plus conforme à nos aspirations profondes et à nos valeurs.

Chaque petit changement que nous introduisons dans notre vie, que ce soit dans la disposition des pièces ou la façon de faire une activité, représente des graines semées permettant de faire éclore éventuellement des moments de joie et de présence à soi.

Une chanson de Calogero – C’était mieux après 

Les paroles sur https://greatsong.net/paroles-cetait-mieux-apres-calogero

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2023 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s