Archives du tag ‘philosophie

Matière à contredire : Essai de philo-physique   Leave a comment

paris-geral-thinkstock-178626933

A la fin de sa vie, Einstein reconnut que, sans la lecture des grands penseurs, notamment Hume, Kant, Schopenhauer ou encore Mach, il n’aurait pas eu la force intellectuelle de contester la conception classique de la temporalité, et ne serait sans doute pas parvenu à élaborer en 1905 sa théorie de la relativité restreinte : c’est chez eux qu’il trouva certains des arguments critiques qui lui permirent d’abandonner l’idée d’un temps absolu et universel.

*

Dans les mouvements des corps gravitant ensemble, il n’y a rien qui puisse être appelé une cause, et il n’y a rien qui puisse être appelé un effet : il y a là simplement une formule qui permet de calculer la configuration du système à n’importe quel instant.

*

-Combien d’enfants avez-vous, Madame ? Demande le prêtre.

-Nous avons quatre paires de jumeaux, mon Père.

-Vous faites donc toujours de jumeaux ?

-Oh non, mon Père, mon mari et moi, parfois, nous ne faisons pas d’enfant du tout !

*

Il ne s’agira pas, bien sûr, de prôner une improbable fusion de la physique et de la philosophie qui conduirait à regrouper leurs épreuves aux examens (« Déterminez l’équation du mouvement d’un astéroïde de masse m en tenant compte de l’insoutenable légèreté de l’être », « La théorie de la relativité générale d’Albert Einstein signe-t-elle dialectiquement la mort de Dieu ? », « Selon vous, la formule E=mc² démontre-t-elle qu’une volonté de puissance se cache derrière tout désir de connaissance ? »).

Étienne Klein dans Matière à contredire : Essai de philo-physique

Une pièce musicale de Ludovico Einaudi – Divenire (Devenir)

Publié 12 octobre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

De la fumisterie intellectuelle   Leave a comment

sgch3

La peur collective favorise l’instinct grégaire et la cruauté envers ceux qui n’appartiennent pas au troupeau.

*

Afin de mettre cet orgueil en sourdine, rappelons-nous que l’humanité n’est qu’un épisode éphémère dans la vie d’une petite planète nichée dans un recoin de l’univers et que pour autant que l’on sache, d’autres galaxies abritent peut-être des êtres qui nous sont tout aussi supérieurs que nous ne le sommes aux méduses.

*

Si la moindre contradiction vous met en colère, c’est qu’inconsciemment vous vous savez incapable de justifier l’opinion qui est la vôtre.

*

L’homme est un animal crédule, il a besoin de croire et, à défaut de fondements solides à sa croyance, il se contentera de fondements bancals.

*

Méfiez-vous des opinions qui flattent votre amour-propre.

*

Surmonter sa peur, c’est le premier pas vers la sagesse dans la recherche de la vérité comme dans la quête d’une vie digne.

Bertrand Russell dans De la fumisterie intellectuelle

 

Une pièce musicale de Chamber orchestra and chorus of the Staatskapelle Berlin – Aydar Gaynullin & Friends

Publié 10 octobre 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Bertrand Vergely – Vivre par gratitude   Leave a comment

Pour le philosophe Bertrand Vergely, il existe un vivre par gratitude. Ce qui nous rend malheureux, c’est quand nous restons infantile. Le défi est le passage de l’enfant à l’âge adulte.

Publié 6 octobre 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , ,

Le temps qui passe et le devenir   Leave a comment

Etienne Klein traite du temps qui passe et le devenir

Comment faire le pont entre la philosophie et la physique.

La cause d’Étienne Klein.

Publié 13 août 2018 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , ,

Friedrich Nietzsche en fragments   Leave a comment

citation danse Nietzsche

Homme ! Ta vie tout entière sera toujours de nouveau retournée comme le sablier et s’écoulera toujours de nouveau — entre-temps, une grande minute de temps pour que se réunissent la totalité des conditions par lesquelles, entraîné dans la course circulaire du Tout, tu es advenu.

Puisses-tu alors retrouver chaque souffrance et chaque plaisir, chaque ami, chaque ennemi et chaque espoir, chaque erreur, chaque brin d’herbe, chaque rayon de soleil, la série intégrale de toutes choses.

Cet anneau, sur lequel tu n’es qu’un grain de blé, rayonne toujours de nouveau. Et sur chaque anneau de l’existence humaine prise dans son sens absolu, vient l’heure durant laquelle à un seul, ensuite à beaucoup, puis à tous, se manifeste la plus puissante pensée, celle du retour éternel de toutes choses — c’est à chaque fois pour l’humanité l’heure de Midi.

*

Il existe une multitude de regards. Le sphinx aussi a plusieurs regards : il existe donc plusieurs types de « vérités », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de Vérité.

*

Là où il n’y a pas d’instinct d’obéissance, le « tu dois » n’a aucun sens.

Friedrich Nietzsche dans Fragments posthumes sur l’éternel retour

Publié 26 avril 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Des confidences de Sören Kierkegaard   Leave a comment

b4ac8927a6e4601b174addac78cdd1a8--html

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

*

Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter.

*

Il arriva que le feu prit dans les coulisses d’un théâtre. Le bouffon vint en avertir le public. On pensa qu’il faisait de l’esprit et on applaudit ; il insista ; on rit de plus belle. C’est ainsi, je pense, que périra le monde : dans la joie générale des gens spirituels qui croiront à une farce.

*

Les grandes religions sont des agences de transport lucratives vers l’au-delà. Mais nul n’est jamais revenu pour dire si le voyage en valait la peine.

*

Tel penseur élève une bâtisse immense, un système, un système universel embrassant toute l’existence et l’histoire du monde, etc., – mais regarde-t-on sa vie privée, on découvre ébaubi ce ridicule énorme, qu’il n’habite pas lui-même ce vaste palais aux hautes voûtes, mais une grange à côté, un chenil, ou tout au plus la loge du concierge ! Et qu’on risque un mot pour lui faire remarquer cette contradiction, il se fâche. Car que lui fait de loger dans l’erreur, pourvu qu’il achève son système… à l’aide de cette erreur.

*

Il y a deux façons de se tromper : L’une est de croire ce qui n’est pas, L’autre de refuser de croire ce qui est.

*

Regarder en arrière, mais de telle manière que par là justement on accélère sa marche en avant !

*

Plus on se limite, plus on devient ingénieux.

 

Sören KierkegaardUne pièce musicale de Beethoven -Ode à la joie

Publié 16 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : ,

La philosophe de l’engagement avec Cynthia Fleury   Leave a comment

 

Enseignant-chercheur en philosophie politique et psychanalyste, Cynthia Fleury invite chacun à mieux se connaître et à s’engager pour le monde et le bien commun.

Elle interpelle l’intelligence, le cœur et notre courage, et ce, malgré les difficultés personnelles ou professionnelles rencontrées.

 

Publié 1 décembre 2017 par dandanjean dans Réflexions trouvées à partager

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :