Archives du tag ‘réussir

Vivre, ce n’est pas seulement réussir   2 comments

Pas seul

Nos premières tentatives pour séduire une personne que nous désirons sont une période de grand apprentissage. Après l’avoir côtoyée, avoir partagée quelques moments, et, que nous sentons une certaine affinité, la réponse négative qu’elle offre ouvre une nouvelle porte en nous. C’est l’une des premières fois où nous constatons que nous ne ressentons pas tous la même chose, nous ne jugeons pas de la même façon, nous ne vivons pas de la même manière les événements et ce que nous supposons que l’autre pense est parfois faux.

Puis, cette vérité nous met sur la défensive et nous tentons dorénavant de mieux interpréter les autres. Lentement, la crainte s’installe, et nous avançons dans la vie par essais et erreurs, par attentes puis par projections courageuses dans l’action. La peur d’être jugé prend une plus grande importance et la critique devient une blessure au lieu d’une opportunité d’apprentissage. Il arrive alors qu’avant même que l’autre puisse envisager de nous rejeter, nous l’avons déjà fait nous-mêmes.

Comprendre ce mécanisme de notre esprit est une étape cruciale, car nous prenons conscience de l’effet de l’estime de soi sur notre vie. L’un des éveils à soi commence par accepter ce que nous sommes sans faux fuyant, apprécier l’autre malgré la critique, accepter la distance ou même le silence. Cesser de vouloir tout retenir, tout prendre pour tout simplement accueillir est une bonne façon de se redonner une capacité d’agir à partir de notre propre nature. Vivre, ce n’est pas seulement réussir.

Une chanson de ZAZ – Trop sensible

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Conte pour éviter de juste réussir   4 comments

Vietnam adulte et enfant

Un fils parle à son père au retour de l’école. Il est anxieux et agité.

Je ne suis pas capable de faire cela. J’essaie depuis tôt ce matin, mais je n’y arrive pas!

Alors, il est ou le problème mon petit ange?

Tous mes amis sont capables de le faire, sauf moi!

Et c’est important?

Oui, je ne veux pas être le seul à ne pas le faire, je ne veux pas être en échec. Je n’aime pas les échecs, je n’aime pas rater mon coup, je n’aime pas ne pas réussir!

Oui, je comprends. Et pour toi réussir c’est mieux que l’échec, c’est cela?

Certain. Il n’y a aucune comparaison possible, quand tu réussis, tu es bon, tu es bien et personne ne te critique, bien au contraire!

Oui, je comprends. Donc il faut être meilleur que les autres? Si je rate mon coup, c’est que je fais comme tout le monde, mais que je suis moins bon dans ce que je fais. Et, si je réussis, je suis comme tout le monde, mais le meilleur dans ce que je fais! C’est cela?

Oui, c’est en plein cela!

Et qu’est-ce qui se passe si je deviens le meilleur puis une semaine plus tard je vis un échec?

Ce n’est pas bon du tout, mais au moins tu es parmi les meilleurs!

Alors, dans le désir de toujours réussir, il y a la peur de perdre. La peur de tout recommencer ou d’être exclus?

Oui!

Mais est-ce qu’il y a une autre façon de faire des choses et être bien? Dis-moi, es-tu différent des autres?

Oui, mais je leur ressemble!

Justement, tu es différent. Si réussir c’est être le meilleur quand on fait comme tout le monde et l’échec c’est être moins bon quand on fait comme tout le monde, alors, pourquoi ne pas cesser de faire comme tout le monde?

Et qu’est-ce que je ferais?

Ce que tu aimes le plus, ce dans quoi tu as le plus de talent et que lorsque tu le fais, le cœur s’emballe. Peu importe que ce soit grand ou petit, important ou pas, juste ce qui t’anime. À chaque échec, tu ferais des apprentissages, et tu aurais par la suite plus de plaisir et chaque réussite te permettrait d’apprécier tes nouvelles limites!

Oui, j’aimerais mieux faire ce que j’aime!

Ainsi, tu n’aurais plus personne à vaincre, ni à subir, et tu serais avec des amis qui comme toi ont du plaisir à explorer de nouvelles façons de faire, de nouvelles limites et s’alimenter mutuellement pour entretenir le désir de se développer. Tu penses que c’est jouable?

Oui!

Alors, montre-moi ce que tu aimerais faire le plus svp!

Une chanson de Les Séguin Au milieu du soleil

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Notre voie personnelle   Leave a comment

citation danse Nietzsche

Nous avons plus en commun entre nous que nous l’imaginons.  Nous partageons le même sang, la même terre, mais aussi nous avons, quelle que soit notre condition, ce même besoin inné de donner du sens à notre vie, de connaître notre propre voie, et de voir le tableau d’ensemble dans lequel nous pouvons contribuer.

Que nous fassions un retour vers le passé en revisitant les auteurs anciens, en étudiant l’histoire de notre humanité ou en écoutant les propos actuels dans les rues de nos villes et villages, il y a ce même besoin inné.

Tant que nous n’avons pas identifié notre propre réponse, tant que nous n’avons pas commencé à vivre en cohérence avec cette voie personnelle, la vie ressemble à un théâtre d’ombres chinoises ou les actions sont perçues, mais une clarté suffisante pour bien saisir toutes nuances et le tableau général.

Tant que nous n’avons pas notre propre réponse, nous sommes hantés par la réussite. Lorsque nous commençons à fouler notre voie personnelle, nous comprenons que la réussite à elle seule ne mène à rien. Elle ne fera aucune différence tant que nous ne serons pas connectés à notre vraie nature. La réussite amène la joie au terme de l’action, s’éveiller à sa voie personnelle est source de joie.

Il n’y a pas de grandes ou petites réalisations, il n’y a pas de voie plus fantastique qu’une autre, puisque nous sommes un. Alors, il n’est pas nécessaire de forcer, de résister, mais faire simplement de son mieux.  C’est ce qui fait la différence.

Une chanson de Ordinaire – Robert Charlebois – version du film Gabrielle (2013)

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

Des humains simplement, vivant entre humains   Leave a comment

Grégory Lemarchal

 

Ce n’est pas parce que nous voulons développer notre espace intérieur de cette vie que nous devons rejeter la modernité, le travail et la vie collective.

Après tout vivre est un objectif valable et gagner de l’argent est un moyen permettant d’assumer son autonomie. Dans toute chose, la mesure est importante.  Par exemple, savoir mesurer l’équilibre entre nos différentes dimensions à développer et prendre en compte les phases de l’existence permet d’être mieux nous outiller. C’est quand le travail devient la vie et non plus un moyen pour réaliser sa vie que les choses deviennent plus nébuleuses. J’en sais quelque chose, je suis passé par là. Il faut juste savoir évoluer vers ce qui nous permet de réussir sa vie.

Je vous entends déjà demander, mais qu’est-ce que justement réussir sa vie? Et tout comme vous, je sais que la réponse raisonnée est complexe et celle expérientielle plus simple!  Alors, je choisis cette voie…

Une personne qui est détendue, souriante, accueillante, et qui a réalisée une bonne part de ses souhaits, qui puise la lumière de son regard dans cette part de soi fleurissant le meilleur, restant en harmonie avec ses zones d’ombres, car c’est par cette part de soi qu’est possible le dépassement, et d’apporter sa singularité à l’humanité, même très humblement, même si c’est infime. Peut-être une place dans le cœur d’une personne qui a pu se relever par notre présence, ou un ami qui par notre capacité d’accueil a réussi à se délier de ses chaînes composées d’actes qui jugeaient innommables ou encore un sourire qui a touché un cœur et lui a permis de découvrir la joie. Pourquoi chercher des résultats grandioses, de vedettes, quand la vie est de dimension humaine. Des humains simplement, vivant entre humains.

Une chanson de Francis Cabrel – Des hommes pareils

 

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

La pauvreté: les uns contre les autres   Leave a comment

 

tu-apprends

Question : « Pourquoi certaines personnes naissent-elles dans des conditions misérables, alors que d’autres sont riches et heureuses ? »

Krishnamurti : « Qu’en pensez-vous ? Pourquoi, au lieu de me poser cette question et d’attendre une réponse, ne cherchez-vous pas à savoir quel est votre sentiment à ce sujet ? Croyez-vous qu’il s’agisse de quelque raison mystérieuse que vous appelez karma ? Dans une vie antérieure, vous auriez vécu vertueusement et vous seriez récompensé maintenant avec de la fortune et une situation. C’est cela ?… Ou, ayant été méchant dans une précédente incarnation, vous êtes puni dans cette vie.

Voyez-vous, la réalité est un problème très complexe. C’est la Société qui est coupable. Les ambitieux et les malins exploitent les autres et parviennent au sommet. Le désir de chacun est de gravir les échelons, de monter aussi haut que possible, et alors que se produit-il ? On se piétine les uns les autres et celui qui est écrasé demande « pourquoi la vie est-elle si injuste ? Vous avez tout et je suis un incapable, je n’ai rien ». Tant que nous continuerons à grimper à l’échelle du succès, il y aura toujours des malheureux et des affamés. C’est notre désir de réussir qui doit être compris, et non la raison pour laquelle certains sont riches et d’autres pauvres, pourquoi les uns ont du talent et les autres non. C’est notre désir de grimper, d’être importants, qui doit changer. Nous aspirons tous au succès, n’est-ce pas ? C’est-là qu’il faut chercher la faute, pas dans un Karma ou dans quelque autre explication. La réalité est que nous voulons tous « grimper » : peut-être pas jusqu’au sommet, mais aussi haut que possible. Tant qu’existera ce désir d’être « quelqu’un » dans le monde, nous aurons des riches et des pauvres, des exploiteurs et des exploités. »

Face à la vie, Jiddu Krishnamurti

Une chanson de Pierre Lapointe – Les uns contre les autres

Gestion organisationnelle et le Je, et le Nous!   Leave a comment

ImAGE Arbre humain

Dans la gestion des organisations, le mot performance,

ainsi que le mot réussir, sont inter relié

et au cœur de la vision.

Toutefois, a-t-on une approche juste

avec la compréhension de ces mots?

La réussite est souvent perçue à partir d’une mesure

résultant du taux de victoires sur les autres

dans une compétition ou le Je écrase d’autres

Je au nom d’un Nous organisationnel sans visage.

Toutefois, est-il possible d’envisager

au contraire la réussite comme une performance individuelle contribuant au développement collectif?

Pour cela, il faut accepter de mettre en veilleuse

une partie de son Je pour laisser un espace

à un Nous personnifié?

La réussite ne serait-elle pas plus riche d’avoir

un Nous personnifié au lieu de juste une somme de Je?

Est-ce possible qu’ultimement, nous soyons plus performants

par la mise en commun des compétences individuelles

au lieu de nous battre à nier la compétence des autres?

Publié 6 mars 2015 par dandanjean dans Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :