Albert Jacquard, quelques fragments   Leave a comment

albert-jacquard-ouv1

Mon objectif, ce n’est pas de construire la société de demain, c’est de montrer qu’elle ne doit pas ressembler à celle d’aujourd’hui.

*

On peut apprendre à un ordinateur à dire : « Je t’aime », mais on ne peut pas lui apprendre à aimer.

*

L’oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l’excès de travail est le père de toutes les soumissions.

*

La véritable activité de l’homme consiste à se construire soi-même en rencontrant les autres.

*

Devenir soi nécessite un détour par les autres, car il faut s’immerger dans toutes les richesses apportées par nos prédécesseurs. Ce détour peut être, périlleux, douloureux, mais en faire l’économie serait délibérément s’appauvrir.

*

Le but de l’organisation sociale n’est pas de donner du travail à tous, mais de faire à chacun une place telle qu’il puisse s’autoconstruire en participant à l’autoconstruction des autres. Cette réalisation des hommes par eux-mêmes est sans limite ; personne n’est donc de trop.

*

Le respect pour les créateurs est le baromètre des libertés.

Albert Jacquard

Une pièce musicale de Ravel – Boléro

 

Publié 26 janvier 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :