Tu ne peux pas presser la déesse en lui donnant un coup de coude !

url

A force de dialoguer avec cet arbre majestueux [ginkgo biloba ] , elle a appris qu’il existait bien avant les dinosaures, qu’il était le « seigneur du temps », et qu’il pouvait vivre plus de quatre mille ans.

*

Elle a aussi appris de lui que, pour survivre à tous les cataclysmes qui ont dévasté la Terre, il n’a jamais arrêté de se transformer.

*

Sélénoï a toujours eu la passion des arbres, qui lui enseignent la notion du temps, sa valeur. Pour elle, ils sont de merveilleux alchimistes qui captent la lumière pour la transformer en matière végétale, mais aussi pour nous faire grandir, nous rappelant que nous sommes comme eux des ponts entre la Terre et le Ciel.

*

Sais-tu qu’au XVIIIe siècle, les gens croyaient que les hirondelles passaient l’hiver au fond des étangs ? Comment auraient-elles pu survivre sinon, alors que tous les insectes dont elles se nourrissent étaient soit morts soit en hibernation ? Personne n’imaginait qu’elles étaient capables de franchir plus de onze mille kilomètres, jusqu’au Chili, au Brésil ou en Argentine. Lorsque je les vois revenir au printemps, je pense à tous ces pays, à tout ce qu’elles ont vu et que je ne verrai jamais.

Xavier Péron dans Tu ne peux pas presser la déesse en lui donnant un coup de coude !

Une chanson de Cat Stevens – King Of Trees

Les paroles en français sur http://fr.lyricsfeast.com/paroles-king-of-trees-de-cat-stevens-traduction-francais.html

2 réflexions sur “Tu ne peux pas presser la déesse en lui donnant un coup de coude !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s