Ressentir

ImAGE joie

La plupart des gens qui ont votre problème ont d’ailleurs un physique « normal », avec de petits défauts sur lesquels ils se focalisent. Une bouche trop fine, des oreilles trop longues, un peu de culotte de cheval, un léger double menton, un nez trop fort ou trop court. Ils se trouvent un peu trop petits, trop grands, trop gros ou trop maigres, et ils arrivent à s’en persuader. Quand ils rencontrent une personne qui pourrait les aimer, ils n’ont qu’une obsession : leur défaut. Ils sont convaincus qu’ils ne pourront lui plaire à cause de cela. Et vous savez quoi ?

— Quoi?

— Ils ont raison ! Quand on se voit moche, les autres nous voient moche.

*

Dans la philosophie hindouiste, reprit-il, on considère que gagner de l’argent est un objectif valable, et cela correspond à l’une des phases de l’existence. Il faut juste éviter de s’y enliser, et savoir ensuite évoluer vers autre chose pour réussir sa vie.

— Qu’est-ce qu’une vie réussie ? Demandai-je un peu naïvement.

— Une vie réussie est une vie que l’on a menée conformément à ses souhaits, en agissant toujours en accord avec ses valeurs, en donnant le meilleur de soi-même dans ce que l’on fait, en restant en harmonie avec qui l’on est, et, si possible, une vie qui nous a donné l’occasion de nous dépasser, de nous consacrer à autre chose qu’à nous-mêmes et d’apporter quelque chose à l’humanité, même très humblement, même si c’est infime. Une petite plume d’oiseau confiée au vent. Un sourire pour les autres.

— Cela suppose que l’on connaisse ses souhaits,

— Oui.

— Et comment peut-on savoir si l’on agit en accord avec ses valeurs ?

— En étant à l’affût de ce que l’on, ressent : si ce que vous faites ne respecte pas vos valeurs, vous éprouverez une certaine gêne, un léger malaise, ou un sentiment de culpabilité. C’est un signe qui doit vous amener à vous demander si vos actions ne sont pas en contradiction avec ce qui est important pour vous. Vous pouvez aussi vous demander, à la fin d’une journée, si vous êtes fier de ce que vous avez accompli, même s’il s’agit d’actes secondaires. C’est très important : on ne peut pas évoluer en tant qu’être humain, ni même simplement rester en bonne santé, quand on mène des actions qui violent nos valeurs.

Laurent Gounelle dans L’homme qui voulait être heureux

Une pièce musicale Colibri Dorado

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s