La part de l’autre

eric-emmanuel-schmitt-salon-livre-quebec-2

Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n’a de pouvoir sur les circonstances mais chacun en a sur ses choix.

*

L’amitié suppose qu’on s’aime pour ce qu’on a de différent non pour ce qu’on a de commun.

*

Tant qu’on ne reconnaîtra pas que le salaud et le criminel sont au fond de nous, on vivra dans un mensonge pieux.

*

Depuis le début du conflit, il comptabilisait ce qui différenciait les hommes des bêtes ; pour l’instant, il avait trouvé le tabac, l’alcool et la guerre. Trois manières de se tuer plus vite. Au fond, l’homme se distinguait de l’animal par une impatience de la mort.

*

Tout le monde se trompe, le génie comme le demeuré, et ce n’est pas l’erreur qui est dangereuse mais le fanatisme de celui qui croit qu’il ne se trompe pas.

*

Peindre des œuvres qu’il n’apprécie pas forcément, c’est là le lot de tout peintre. Un artiste aime faire ce qu’il fait et non pas l’avoir fait. Acteur plutôt que spectateur. Il est rare qu’un chanteur aime sa voix, impossible qu’un écrivain lise son livre, l’essentiel restant que le premier aime chanter et le second écrire.

Eric-Emmanuel Schmitt dans La part de l’autre

Une pièce musicale de Two of Us  avec Aimee Mann and Michael Penn

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/268694-the-beatles-two-of-us.html

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s