Les marchandises

Boutique rêves

Sommes-nous devenus à notre tour un objet de consommation? Il y en a parmi nous qui ont dans leur vie un marchand qui dispose de leur vie, il ne sert à rien de le nier.

Si je vaux plus que ce que je consomme aurais-je la chance de vivre l’expérience de posséder le bonheur?

Je me (dé)pense donc je suis.

Dans ce monde où nous acceptons l’illusion que le client a toujours raison, ai-je le désir de me sentir le roi bouffon ou sirène?

Et si je n’étais pas emballé d’être dans ce super marché?

Peu importe le prix que l’on m’impose, et ce que les marchands disent, rien n’est vendu d’avance, et ce malgré les promotions trompeuses.

Le marché n’est qu’une invention de l’esprit, tout comme le crédit, cette nouvelle forme de bouée que nous tirons vers l’avenir pour qu’un jour nous nous rappelions ce présent.

Dès l’instant, où nous cessons de vouloir posséder, de donner de la valeur, de contrôler, la nature propre de la vie apparaît.

Je ne dis pas qu’il faut cesser de consommer. J’en appelle à ménager sa liberté, et à acquérir ce peu qu’il faut pour vivre sans ajouter ou enlever de la valeur à qui que ce soit.

Et ce malgré ce que les marchands disent…

Une chanson de Jean-Jacques Goldman – Les choses

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/295818.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s