Le pouvoir de la pensée

2495248559_1

C’est à ce point de vue superficiel que l’esprit est appelé le « Créateur d’illusion ». Il ne nous apporte que des images déformées, combinaisons de lui-même et des objets extérieurs. En un sens beaucoup plus profond, d’ailleurs, il est encore « Créateur d’illusion », à savoir en ce sens, que ces images déformées elles-mêmes ne sont que les images d’apparences, non de réalités ; des ombres d’ombres ; voilà tout ce que le mental nous fournit. Mais il nous suffira, actuellement, de considérer les illusions dues à sa nature propre.

*

La valeur de la science s’éprouve par le pouvoir qu’elle a de purifier et d’ennoblir la vie, et tous les étudiants sérieux désirent appliquer les connaissances théoriques acquises dans l’étude de la Théosophie, à perfectionner leur propre caractère et à aider leurs semblables. C’est pour ces étudiants qu’est écrit le présent petit livre, dans l’espoir qu’une connaissance plus exacte de leur propre nature intellectuelle les conduira à cultiver résolument ce qu’il y a de bon en elle et en extirper ce qu’il y a de mauvais. Le sentiment qui nous détermine à mener une vie droite perd la moitié de sa valeur, si la claire lumière de l’intellect n’illumine pas le sentier de la conduite ; car, de même que l’aveugle dans son ignorance s’écarte du chemin jusqu’à ce qu’il tombe dans le fossé, de même l’Ego, aveuglé par l’ignorance, s’écarte du chemin de la vie droite jusqu’à [4] ce qu’il tombe dans le fossé de la mauvaise action. Avidyâ – la privation de connaissance – est bien vraiment le premier pas hors de l’unité dans la séparativité et c’est seulement lorsqu’elle diminue que s’atténue la séparativité, jusqu’à ce que, celle-ci ayant disparu, l’Eternelle Paix soit rétablie.

*

Le Moi voulant, le Moi connaissant, le Moi produisant de l’énergie, c’est lui qui est Un dans l’Eternité, et constitue la racine de l’individuation dans l’Espace et le Temps. C’est le Moi sous l’aspect de la Pensée, le Moi connaissant que nous allons étudier.

Annie Besant dans Le pouvoir de la pensée

Une pièce musicale de Daiqing Tana – Ongmanibamai

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s