François Cheng et la joie

Membre de l’Académie française, François Cheng, poète, philosophe, romancier et calligraphe, s’exprime rarement. Dans son ouvrage « A Notre-Dame » publié aux éditions Salvator, il revient sur son passage il y a un an, dans une émission de la Grande Librairie consacrée à l’incendie de Notre-Dame de Paris.

Agé de 90 ans, il s’exprime sur son rapport à la joie et à la souffrance : « A cause de mon âge je porte en moi la souffrance de beaucoup d’autres destins », en tant qu’écrivain, il estime qu’il doit « porter dans la mesure du possible toute la douleur du monde et essayer de la transfigurer en une sorte de lumière qui nous aide à vivre ».

2 réflexions sur “François Cheng et la joie

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s