Bien s’outiller

main

Un jeune homme à la recherche de travail arriva un soir dans un camp de bûcherons. Le premier jour, il travailla extrêmement dur et coupa beaucoup d’arbres. Le deuxième jour, il travailla avec autant d’entrain que la veille mais n’arriva qu’à la moitié de sa performance. Très embêté, il décida, pour corriger la situation, d’abattre davantage d’arbres le lendemain.

Il se mit à la tâche très tôt et s’attaqua furieusement aux arbres avec sa hache, en vain : il en coupa encore moins. Honteux et découragé, il alla voir celui qui l’avait engagé : « Je suis désolé de vous avoir déçu, je fais de mon mieux pour honorer la confiance que vous avez placée en moi, mais mes résultats sont médiocres : je ne comprends pas ce qui m’arrive. » Après l’avoir écouté, le patron demanda au jeune homme avec douceur : « Quand as-tu aiguisé ta hache pour la dernière fois ? » « Je n’ai pas eu le temps de le faire, répondit le jeune apprenti, j’étais trop occupé à couper les arbres. »

Ilios KOTSOU, Caroline LESIRE, Pierre RABHI et Matthieu RICARD dans Se changer, changer le monde

Une pièce musicale de Ludovico Einaudi – Divenire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s