Être inaccessible

ImAGE champs

Être inaccessible ne signifie en aucun cas se cacher ou faire des secrets.

Être inaccessible signifie que l’on touche le monde environnant avec sobriété. Tu ne manges pas cinq perdrix; une seule suffit. Tu ne t’exposes pas au pouvoir du vent si ça n’est pas indispensable. Tu n’utilises pas et ne presses pas les gens jusqu’à les réduire à la peau et aux pépins, particulièrement ceux que tu aimes.

N’être pas disponible signifie que tu évites délibérément de fatiguer toi-même et les autres. Cela signifie que tu n’es ni affamé ni désespéré comme ce pauvre diable qui croit qu’il ne mangera jamais plus et qui dévore tout ce qu’il peut, cinq perdrix !

Se faire du souci c’est devenir accessible. Une fois que tu es inquiet, tu t’accroches à n’importe quoi de manière désespérée, et une fois que tu t’accroches tu t’épuises et tu épuiseras inévitablement ce à quoi tu t’accroches.

Carlos Castaneda dans Le voyage à Ixtlan : les leçons de don Juan

Une pièce musicale Mapu e Ixã

2 réflexions sur “Être inaccessible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s