Simone Weil: écouter

Simone Veil

Ce qui est sacré, bien loin que ce soit la personne, c’est ce qui, dans un être humain, est impersonnel.

Tout ce qui est impersonnel dans l’homme est sacré, et cela seul.

*

Ce qui est sacré dans la science, c’est la vérité́. Ce qui est sacré dans l’art, c’est la beauté́. La vérité́ et la beauté́ sont impersonnelles.

*

Tout esprit enfermé par le langage est capable seulement d’opinions. Tout esprit devenu capable de saisir des pensées inexprimables à cause de la multitude des rapports qui s’y combinent, quoique plus rigoureuses et plus lumineuses que ce qu’exprime le langage le plus précis, tout esprit parvenu à̀ ce point séjourne déjà̀ dans la vérité́.

*

Excepté l’intelligence, la seule faculté́ humaine vraiment intéressée à la liberté́ publique d’expression est cette partie du cœur qui crie contre le mal.

*

Écouter quelqu’un, c’est se mettre à sa place pendant qu’il parle. Se mettre à la place d’un être dont l’âme est mutilée par le malheur ou en danger imminent de l’être, c’est anéantir sa propre âme. C’est plus difficile que ne serait le suicide à un enfant heureux de vivre

Simone Weil dans La personne et le sacré

Une pièce musicale Filiae maestae Jerusalem, RV 638: II. Sileant Zephyri

Une réflexion au sujet de « Simone Weil: écouter »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s