Le mythe de Sisyphe

315964_10151573437968815_1622166308_n

L’important n’est pas de guérir, mais de vivre avec ses maux.

*

Ô mon âme, n’aspire pas à la vie immortelle, mais épuise le champ du possible.

*

Penser, c’est réapprendre à voir.

*

Nous finissons toujours par avoir le visage de nos vérités.

*

Les dieux avaient condamné Sisyphe à rouler sans cesse un rocher jusqu’au sommet d’une montagne d’où la pierre retombait par son propre poids. Ils avaient pensé avec quelque raison qu’il n’est pas de punition plus terrible que le travail inutile et sans espoir.

*

J’en vois d’autres qui se font paradoxalement tuer pour les idées ou les illusions qui leur donnent une raison de vivre (ce qu’on appelle une raison de vivre est en même temps une excellente raison de mourir).

*

J’ai vu des gens mal agir avec beaucoup de morale et constate tous les jours que l’honnêteté n’a pas besoin de règles.

Albert Camus dans Le mythe de Sisyphe

Une pièce musicale de Camille Thomas – Gluck:Dance of the Blessed Spirits (From Chateau de Versailles/Théâtre de la Reine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s