Paris Doisneau

robert-doisneau-poster-reproduction-le-baiser

Il faut oser se planter, être immobile non pas quelques minutes, non, carrément une heure ou deux.

*

Pour bien voir, il faut un minimum de concentration.

*

Voir, c’est parfois se construire avec les moyens du bord un petit théâtre et attendre les acteurs.

*

Attendre qui ? Je ne sais pas, mais j’attends. J’espère et quand on y croit très fort, c’est bien le diable s’ils ne finissent pas par venir.

*

La mise en scène s’improvise dans le fugitif.

*

Je m’efforce de varier mes itinéraires, pour ne pas tomber dans le confort amollissant des habitudes.

*

La beauté pour être émouvante doit être éphémère.

*

Une molle promenade sans horaire ni but précis. Il y a des jours où tout marche à merveille. Les images surgissent de partout. Le spectacle est permanent.

*

L’envie irrésistible de faire une image est dictée par la recherche des éléments qui ont provoqué une émotion toute neuve.

*

Il est des jours où l’on ressent le simple fait de voir comme un véritable bonheur; on est léger, léger… Le souvenir de ces moments est ce que je possède de plus précieux. Peut-être à cause de leur rareté.

Robert Doisneau dans Paris Doisneau

Une pièce musicale Dans les photos de Robert Doisneau – Les Enfantastiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s