Féminité

Photo: Mirra Alfassa dite Mère qui avec Sri Aurobindo a fondé une communauté spirituelle à Auroville. 

Le chemin vers l’acceptation réelle de la féminité dans ce monde est un long parcours. Sommes-nous prêts à concevoir le mariage, la vie familiale ou la vie commune en toute égalité ? Sommes-nous prêts à reconnaître des droits, des ambitions, et à partager tout en part égale ?

Pour ceux qui affirment que l’égalité des droits est, en théorie, atteinte, voici quelques faits.

En Inde, ce haut lieu spirituel est pourtant considéré comme l’un des pays les plus dangereux pour les femmes avec le taux de condamnations pour viol le plus faible au monde. Une femme est violée toutes les 40 secondes.

En Chine, malgré la promulgation en 2016 d’une loi incriminant les violences faites aux femmes au sein d’un couple, elle n’est toujours pas en application.

En 2017, la Russie promulguait une loi décriminalisant les violences domestiques, et ce malgré le fait que quelque 12 000 femmes en soient victimes annuellement.

Vous constatez comme moi qu’il existe de nombreux pays tels que l’Égypte ou l’Arabie Saoudite, où les femmes vivent encore sous la tutelle de leurs maris. Par exemple, les relations hors mariage sont possibles pour l’homme, mais interdites pour les femmes.

Encore aujourd’hui, l’avortement, même à la suite d’une agression, est toujours interdit dans nombreux pays européens, d’Amérique latine, d’Afrique, de l’Asie du Sud-Est et dans certains états des États-Unis.

Bien qu’interdite par le droit internationale, les mutilations sexuelles féminines se pratiquent encore et nous estimons que plus de 200 millions de femmes, toujours en vie, auraient été victimes de telles mutilations dans plus de 30 pays, en Afrique, Au Moyen-Orient et en Asie.

Là où un homme peut porter ce qu’il veut, une femme le devrait aussi.

Là où un homme peut choisir de se marier, une femme le devrait aussi.

Là où un homme peut choisir la carrière qu’il souhaite, une femme le devrait aussi.

Là où un homme peut s’exprimer, une femme le devrait aussi.

Là où un homme peut étudier ce qu’il lui plait, une femme le devrait aussi.

Là où un homme peut choisir ce qui est bon pour son corps, une femme le devrait aussi.

En fait, la liberté offre la voie spirituelle porteuse d’épanouissement.

Une chanson de Jean-Baptiste Guegan – Merci

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/1360852-jean-baptiste-guegan-merci.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2022 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s