Les polluants éternels

Une militante inuk et une chercheuse en santé préventive ont uni leur force pour faire bannir les « polluants éternels ». Les substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques (PFAS selon l’acronyme anglais) ont des propriétés antitaches et antiadhésives qui les rendent extrêmement populaires. On les retrouve dans les poêles antiadhésives, les meubles et les tapis, les vêtements de sport, etc. Ces molécules ne se dégradent pas facilement. Elles s’accumulent dans l’environnement et le corps humain.

Les PFAS voyagent jusqu’aux pôles et se concentrent dans les mammifères marins, comme le béluga et le narval, deux espèces qui font partie de la nourriture traditionnelle des Inuit. Peut-on stopper leur production?

Découverte | Bannir les polluants éternels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s