La liberté de l’esprit

Photo de Olivier Föllmi

L’objet perçu aussi est une image de l’esprit,

Comme le reflet d’une belle forme dans un miroir.

Ce qui, non duel, est duellement perçu

N’est que le fruit d’habitudes et d’imprégnations immémoriales.

Car bien que l’esprit et le rêve soient indissociables,

Pour celui qui est saoul de sommeil, le rêve est comme une apparence.

Sachez qu’en réalité on ne peut les séparer.

*

Accumulations de mérites et de sagesse,

recueillement, purification des prosternations,

Ce ne sont là que des clous de fixation :

Dans l’espace où il n’y a rien à saisir, point d’artifices !

Se tenir le dos droit, les jambes croisées,

Les techniques corporelles, tout cela

Découle d’un attachement excessif au concept de corps.

Dans l’espace sans forme, point d’artifices !

La nature de l’esprit n’a ni base ni origine :

Pareille au ciel, elle ne peut être trouvée par une quelconque recherche.

L’éveil sans naissance

N’est en rien un éveil issu de causes et de circonstances !

*

Ne te démène pas, mais relaxe-toi naturellement et avec douceur.

L’état naturel (uncontrived) est le précieux trésor non-né.

*

L’éléphant qui ne s’approprie rien erre librement dans la plaine. Sa démarche est celle de la liberté naturelle, et il se pare des filets de la non-dualité. Il a victorieusement traversé les marais de l’acceptation et du rejet, de l’espoir et de la crainte, et fort de son pouvoir de réalisation, il plonge dans l’océan de la non-dualité.

Longchenpa dans La liberté naturelle de l’esprit

Une pièce musicale de Joe Hisaishi – The Wind Forest

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s