Le Jardin de roses

On demandait à un vieillard pourquoi il ne se mariait pas. Il répondit qu’il n’aimait pas les vieilles femmes.

« Mais, lui dit-on, riche comme vous êtes, il vous sera aisé d’en choisir une jeune.

– Si je n’ai pas de goût pour les vieilles, répliqua-t-il, croyez-vous que les jeunes en auront beaucoup pour moi qui suis vieux ?

*

Emporte une rose du jardin
Elle durera quelques jours
Emporte un pétale de mon Jardin de Roses
Il durera pour l’Éternité

*

La joie s’accroît à mesure qu’elle se communique.

*

Comme le vent balaie le désert,

Ainsi va le cours de la vie.

La souffrance, la joie, la laideur et la beauté

Se sont évanouis.

Le tyran pensa punir,

Et la punition à laquelle jusqu’à présent j’ai échappé,

Est retombée sur lui.

*

Je me tais délibérément parce qu’il m’apparaît que le bien et le mal viennent surtout de la parole et que c’est au mal que nos ennemis s’attachent.

Mocharrafoddin Saadi dans Le jardin des roses

Une pièce musicale de Rüdiger Oppermann – Jardin Des Roses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s