Archives du tag ‘limite

Art   Leave a comment

ImAGE soleil nombres

Lorsque j’ai rencontré Art pour la première fois, je n’avais aucune idée de sa profondeur. Ce fut une grande découverte.

Art m’a permis de m’épanouir, il m’a fait découvrir un potentiel que je ne soupçonnais même pas.

Art disait à qui voulait l’entendre que pour nous réaliser, nous devons nous insérer dans un cadre.

Par exemple, pour créer une pièce musicale qui saura voyager dans ce monde, il nous faut avant tout nous insérer dans le cadre de sept notes et d’une portée.

Pour créer une peinture qui contribuera à prolonger l’espace, il nous faut un cadre, une toile ou une surface délimitée et les couleurs primaires.

La sculpture va naître de la limite de la matière qui sera taillée et de nos mains.

Art m’a fait comprendre l’importance de la limitation pour s’élancer vers l’infini. Une personne libérée a compris l’effet catalyseur des restrictions.

Art disait qu’il était né à partir de quelques cellules, et depuis la création se poursuivait encore et encore.

Art tout en riant aimait dire que c’est dans les limites de notre corps que notre conscience peut atteindre l’immensité et la diversité. Chacune de nos inspirations entraîne l’expiration de ce qui était enfermé.

C’est tout un Art.

Une chanson de Mariee Sioux et Bonnie Prince Billy – Loveskulls

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 10 juillet 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , , ,

La légende de l’avenir, Satprem   Leave a comment

co-errance

Peut-être  nous faut-il changer de peau, et respirer un autre air… ou une autre conscience. Nous, les « conquérants » de toutes les limites, les « conquistadores » de toutes les découvertes, nous ne nous sommes pas aperçus d’une simple chose : notre Limite, c’est l’instrument même dont nous nous servons pour mesurer la matière et pour calculer exactement la géographie de nos propres yeux : c’est le Mental.

Comme les nageoires et les branchies du poisson étaient l’instrument pour mesurer leur monde, et en même temps leur limite pour devenir terrien. Ce Mental périmé, hypnotique, drogué par sa propre science, devenu tout à fait dément et barbare, c’est notre Limite immédiate à conquérir pour débarquer sur la prochaine Terre et dans notre prochain corps : un corps conscient et libre de son vieil esclavage aux prétendues « lois » de la Matière.

Avec une pointe d’humour, Mère disait : « La mort est la plus enracinée de toutes les habitudes.

La légende de l’avenir, Satprem

Une chanson de VANGELIS – Conquest of Paradise

Publié 7 février 2016 par dandanjean dans Contes, Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :