L’histoire du pot   2 comments

ImAGE encens

Il m’est déjà arrivé de tomber sur un beau pot en céramique. Le motif était délicat, et évoquait en moi une certaine paix, une zénitude… Je l’ai donc acheté et en arrivant à la maison, j’ai choisi une plante qui pourrait bien être associée à ce pot. Je l’ai planté et hop, le bonheur en pot venait de prendre place dans la maison.

À chaque fois que je passais devant, je me disais, cette plante est une vraie beauté, ou encore, quelle bonne idée ai-je eue de l’a mettre là! Ce pot et cette plante avaient cette fonction de me rappeler à chaque fois que j’entrais dans la pièce, tout comme une signalisation, qu’il existe autre chose que ce qui me préoccupe.

La plante grossit et elle finit par remplir le pot tout entier. Elle commença à étouffer, à devenir malade. Je me demandais pourquoi elle n’était pas heureuse, je lui avais donné le plus beau pot. Je ne comprenais pas son problème.

Jusqu’au jour où je me suis rendu compte que la plante qui devait me signaler qu’il existe autre chose que ce qui me préoccupe avait un effet vraiment contraire.

J’ai pris du temps à comprendre que la vie évolue, et que je dois moi aussi changer et évoluer à son rythme.

On m’a conseillé de changer de pot, pour sauver la plante. Quel choix difficile.  Puis, ce fut tout simple. Un autre pot pour la plante malade, des soins, un recadrage et une nouvelle plante pour le pot qui savait toucher mon cœur. Du coup, ma signalisation a augmenté et ce fut exponentiel, car j’ai ajouté souvent des pots et des plantes.

Je vous raconte cela, car pour le moment je suis le seul à vivre cette histoire, mais vous n’êtes pas à l’abri. Je pense que chacun de nous peut vivre une chose pareille. Nous pouvons placer nos attentes, nos représentations, nos signes qui nous guident par erreur et par ignorance dans des pots qui limitent leur capacité et nous empêchent de nous aider vraiment.

Cette aventure m’a appris que nous devons éviter de voir la vie comme figée, comme sans évolution, sans adaptation. Il n’y a pratiquement aucune limite au changement qui nous entoure, même si nous tentons de l’ignorer.

Et ainsi, bien que tout passe, il est possible de tout renouveler par ailleurs. L’ouverture d’esprit nous permet de voir les opportunités, les nouvelles idées et les nouveaux concepts qui nous permettront de nous adapter et d’être différents, mais en Soi.

Une chanson de Richard Séguin – Sous les cheminées

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – (Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci: dandanjean.wordpress.com)

2 réponses à “L’histoire du pot

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Bonjour, tu as oublié de dire que cela demandait un petit effort.
    Ça me ramène au fait d’offrir un cadeau selon nos goûts personnels en négligeant totalement ce que l’autre aimerait recevoir. Comme cette plante a besoin de plus d’espace et non de rester dans ce beau pot qui l’étouffe. Mais pour découvrir tout ça, il faut le voir!

    Merci!
    Nicole

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :