Pour une mort sans peur

Arnaud Desjardins Arbre

L’être humain ordinaire s’intéresse beaucoup plus aux objets, c’est à dire à tout ce dont il peut prendre conscience, les situations heureuses, les situations tragiques, qu’au sujet. C’est cet intérêt (attraction ou répulsion) pour les objets qui remplit vos vies et vos préoccupations.

Par contre, celui qui est engagé sur un Chemin d’ascèse s’intéresse au sujet: qui aime, qui veut, qui désire, qui souffre, qui est attiré, qui est repoussé, qui a peur?

*

Si la peur est une émotion aussi insupportable, c’est qu’elle ne représente aucune possibilité d’unification intérieure. Une émotion est le refus d’être un avec l’extérieur… la peur représente un conflit à l’intérieur de nous-mêmes… ce à quoi nous disons non se trouve en nous.

*

Un oui total à tout supprime tous les conflits.

*

Quoi que vous fassiez, il y aura encore des circonstances heureuses et des circonstances douloureuses…

*

Comprenez que dans une direction, il n’y a aucun espoir et que, dans l’autre, tous les espoirs sont possibles. Mais il faut jouer le jeu. Il faut avoir cette audace, qui est folie aux yeux des hommes et sagesse aux yeux de Dieu, d’accepter la souffrance complètement, de faire l’amour avec la souffrance. La voici : de tout mon être, je l’accueille, je la ressens, parce qu’il y a un secret à découvrir et parce que le secret de la souffrance, je ne le découvrirai que dans la souffrance….

*

Il y a bien des vérités relatives que vous niez et qui sont une source de peur pour vous, mais il y a cette vérité absolue que vous niez aussi : je suis infini, je ne suis pas cet ego limité avec une histoire, des caractéristiques, un inconscient, des Vasanas, des désirs, des craintes diverses. Vous le savez au fond de vous, vous ne pouvez pas ne pas le savoir parce que vous êtes cette Conscience illimitée et infinie et vous le niez. Par conséquent vous vous mettez de manière typique et caractéristique dans une situation de peur.

Arnaud Desjardins dans Pour une mort sans peur

Une pièce musciale avec Helene GRIMAUD qui joue Beethoven Piano Concerto No.5-2st.mov

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s