L’âme et la vie

AVT_Carl-Gustav-Jung_1533

L’âme de l’homme

Est semblable à l’eau ;

C’est du ciel qu’elle vient,

C’est au ciel qu’elle monte,

Et il lui faut redescendre sur terre

En un changement éternel.

*

L’âme humaine ne se trouve absolument pas en-dehors de la nature. Elle est un phénomène naturel parmi d’autres.

*

L’âme en réalité se soucie fort peu, probablement, de nos catégories du réel. Pour elle, en première ligne, est réel ce qui agit.

Carl Gustav Jung dans L’âme et la vie

Une pièce musicale de Bach – Orchestral Suite No. 3 Air – BWV 1068

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s