Le temps de la pensée

Thich Nhat Hanh maintenant

Assis, il faisait le calme en lui.  Il prenait conscience de sa respiration, de sa posture, et il laissait tout se reposer calmement.

Il entendait distinctement le battement de l’horloge.  Chaque tac qui se répandait dans la pièce comme signal de vie.

Le bruit régulier de cette horloge retenait son attention. Il prenait conscience que chaque battement marquait distinctement un instant qui se retirait du présent.

Il prenait conscience que ce battement ne reviendrait pas, et d’ailleurs le suivant prenait de toute façon toute la place avant de se retirer.

Il saisissait très clairement cet écoulement d’instants, bien présent et qui lui retirait en même temps chaque seconde de sa vie.

Il prenait conscience de l’importance de la vie et de l’ombre de la peur de la mort qui est souvent tapie là tout près de nous.

Lorsque nous portons attention à ce que nous vivons, nous constatons qu’il faut peu de minutes avant de saisir l’agitation de la pensée qui  laisse émerger une peur.

Alors céder au repos, calmement, nous autorise à laisser s’envoler les pensées et les peurs pour vivre l’instant par-delà tous les tictacs de ce monde.

Entends-tu ?

Une chanson d’Amanda Palmer – In my mind

Les paroles sur https://lyricstranslate.com/fr/my-mind-dans-ma-t%C3%AAte.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2020 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s