Honorer la solitude

psyche_ranimee_par_le_baiser_de_lamour_canova_louvre_tetes2

Aimer quelqu’un, c’est honorer sa solitude et s’en émerveiller. En fait, il s’agit de choisir entre devenir un et demeurer unique.

*

Beaucoup s’imaginent que l’amour va mettre fin à leur solitude alors que c’est la solitude qui permet l’éclosion et la durée de l’amour.

*

Hadewijch est une des premières à dégager le spirituel du religieux, la vie intérieure des croyances imposées, au risque d’évacuer bientôt le rôle du clergé et les prérogatives de l’Église. Toute religion s’appuie sur une assemblée humaine, elle est d’ordre collectif et encourage le nombre, tandis que l’aventure spirituelle est d’ordre privé, éminemment singulière et nécessairement solitaire.

*

Le chemin intérieur est toujours solitaire et ensoleillé. Il requiert une vigilance de chaque instant. Pour voir et entendre les signes qu’offrent le ciel et la vie. Pour accepter ou saisir les invitations, les cadeaux, les mains tendues.

*

La fin’amor n’est pas une religion de l’amour, mais le dépassement, l’abrogation de toute religion au nom de l’Amour innomé, lointain. Quel vertige. Le fin amant se retrouve infiniment libre face au ciel, il n’a plus besoin de prière ni d’obéissance, le péché ne signifie plus rien , pas plus que le repentir. Il est happé par l’Amour et cet Amour qui n’admet aucun qualificatif en aucune langue ne supporte pas même le nom de Dieu.

*

L’érotique ne se situe pas par rapport à l’humain, à ce qui est permis ou défendu, mais par rapport au transcendant, à l’absolu. C’est une conscience très aiguë de l’inépuisable de l’amour et du corps aimant. En érotique, nulle envie de transgression, parce que nulle référence à un péché, à une faute ; il s’agit plutôt de gravir les degrés de l’insaisissable amour, de l’infaisable amour. Si l’érotisme en ses limites extrêmes, rencontre la mort, l’érotique achemine vers l’éternel.

Jacqueline Kelen dans L’esprit de solitude

Une pièce musicale de Leonard Cohen – Dance Me to the End of Love

Les paroles en français sur https://www.lacoccinelle.net/248155-leonard-cohen-dance-me-to-the-end-of-love.html

3 réflexions sur “Honorer la solitude

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s