Le Livre de la Cour Jaune

Sourire tao

Parmi les choses,

il en est une spontanée :

Le Tao n’est pas difficile.

Offrande du non-agir

sur les paumes ouvertes :

Voilà pour la paix du corps.

Un corps vide où il n’est rien :

Œuvre naturelle de l’esprit.

Éclat de calme et de silence

Quand la bouche se tait.

Seul et soi-même

à recouvrer l’harmonie :

Palais de l’homme réel.

Détaché, sans désirs :

Promenade au

Jardin de la Vertu.

Pures, suaves, immaculées,

Dansent les filles de Jade

Cultivez la Vertu :

la clarté envahira

les portes de la Voie

La joie d’être

Patrick Carré dans Le Livre de la Cour Jaune Classique taoïste des IVe-Ve s.

Une pièce musicale de Eric Aron – Dao

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s