Jonathan Livingston Le Goéland

ImAGE plumes envol

Le paradis, il n’existe rien de tel. Le paradis n’est pas un espace et ce n’est pas non plus une durée dans le temps. Le paradis, c’est simplement d’être soi-même parfait.

*

La vitesse absolue, ce n’est pas aller à la vitesse de la lumière. Car tout nombre nous limite et la perfection n’a pas de bornes. La vitesse absolue, c’est l’omniprésence.

*

C’est étrange. Ceux qui, par amour du voyage, méprisent la perfection ne vont, lentement, nulle part. Ceux qui par amour de la perfection, oublient le voyage peuvent instantanément aller n’importe où.

*

Souviens-toi, le paradis n’est ni un lieu, ni un instant, car instant et lieu sont des notions totalement dénuées de sens.

*

Pour voler à la vitesse de la pensée, vers tout lieu existant, il te faut commencer par être convaincu que tu es déjà arrivé à destination.

*

La bonne méthode consiste à cesser de se considérer soi-même comme pris au piège d’un corps limité par les trois dimensions et dont les déplacements pouvaient être tracés sur un planisphère.

Richard Bach dans Jonathan Livingston Le Goéland

Une pièce musicale de Neil Diamond – Be

Les paroles en français sur http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/1089532/neil-diamond/paroles-et-traduction-be/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s