D’ignorance et d’illusion

Pourquoi le commencement de l’ignorance, en fait, le commencement de la ronde de l’existence, est-il déclaré inconnu et impossible à connaître ?

Le Bouddhisme répond : Les idées que nous pourrions concevoir au sujet d’un tel commencement seraient le fruit de raisonnements influencés par l’ignorance. Toutes nos idées, même celles que l’on dénomme abstraites, ont leur racine en des perceptions et des sensations dues à l’activité des sens (l’esprit comptant, chez les bouddhistes, pour sixième sens). Le pouvoir des sens, comme moyen de connaissance, est limité; il ne s’étend pas au-delà du domaine de la relativité et, par conséquent, les sens ne peuvent fournir que des données d’une exactitude toute relative. Les faits qu’ils saisissent ne sont exacts que pour l’homme immergé dans la « ronde des existences » constituée par l’ignorance, le désir et l’action.

Toutes les spéculations auxquelles les hommes se sont livrés au sujet d’une cause initiale du monde dont ils font partie, n’ont jamais été que des produits de leur esprit, nourri de ce qui existe dans ce monde. Elles se sont exercées, comme en un vase clos, dans le cercle de notre monde particulier dont les frontières infranchissables sont constituées par la limitation de nos moyens de perception physiques et intellectuels. »

Alexandra David-Néel dans Le Bouddhisme du Bouddha : Ses doctrines, ses méthodes et ses développements mahayanistes et tantriques au Tibet

Une pièce musicale de Akasha Experience – Om Purnamadah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s