Le vrai visage du tantrisme

Il n’y a rien à gagner, rien à trouver qui ne soit déjà là. La vérité est si simple, l’État-de-Bouddha est si simple, bodhicitta est si simple. La vérité est là, ici même, dans cette pièce. La vérité est en vous. Le silence, shunyata (la vacuité) est en vous. Vous êtes le silence, vous êtes la vérité, vous êtes Bouddha. C’est là, c’est là, en ce moment si simple et si proche. Et pourtant nous, nous le rendons si loin quand c’est si proche, si compliqué quand c’est si simple. Savez-vous ce que c’est qu’être tout prêt, qu’être à côté de la route et de votre automobile, mais avoir perdu votre chemin ? Vous êtes Bouddha. Alors pourquoi ne le sentez-vous pas, ne le savez-vous pas ? Parce que le voile est là, l’attachement aux apparences, la croyance que vous n’êtes pas Bouddha, que vous êtes une individualité, un ego. Si vous ne pouvez pas retirer le voile d’un seul coup, immédiatement, vous devez le dissoudre petit à petit. C’est parce que nous avons rendu le simple si compliqué et le proche si lointain que les exercices si complexes, mandalas, méditation tantrique, création d’images mentales, yoga, etc.… sont nécessaires. Pour réaliser l’infiniment proche un long cheminement est nécessaire. Toute une ascèse complexe est nécessaire pour traiter de tous les aspects de l’être humain, de tous les aspects de cette barrière que nous avons opposée à la vérité. Mais pour celui qui serait convaincu, qui saurait que Cela est si proche et si simple, toutes ces techniques qui sont le patrimoine du Bouddhisme tantrique, qui font sont prestige, toute cette science serait complètement inutile. (Kalou Rinpoché)

*

Enfin, – et ce point est peut-être le plus important car il nous livre la clé du tantrisme en tant que méthode d’évolution personnelle et nous fait comprendre pourquoi il est possible d’utiliser toute activité comme une aide sur le chemin vers la Libération – c’est en chaque homme, l’union de l’Être, de l’Être pur, avec les fonctions. Il n’y a pas de contradiction ou de différence irréductible entre cette pure Conscience infinie et les fonctions, l’effervescence des pensées, l’agitation du corps, le désir sexuel. Il n’y a pas deux (deux plans, deux niveaux, deux mondes) mais un, deux qui ne font qu’un.

Arnaud Desjardins dans Le message des tibétains. Le vrai visage du tantrisme

Une pièce musicale de Tantric Massage Music

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s