Le gardien de la foire

Chaque jour, le gardien se levait tôt et se rendait sur le grand site de la foire publique. Il déverrouillait la grande porte, il inspectait les lieux et il s’assurait que tout était prêt pour l’arrivée des gens.

Il y avait de plus en plus de gens qui venaient sur le site. Des jeunes bien sûrs et des adultes.

Ce gardien de la foire semblait immortel. Il était toujours là, depuis la nuit des temps. Sa tâche était d’aider et de guider les personnes qui en avaient le besoin, car cette journée était dans les faits, leurs vies.

Ici, ils se divertissaient, ils se parlaient, ils se reposaient, ou encore ils rêvaient d’un monde meilleur. Mais surtout, on pouvait constater que dans cette foire publique les gens ne vivaient pas seulement des moments de plaisir, ils vivaient aussi des conflits, ils vivaient des disputes, ils subissaient des blessures, ils s’imposaient des statuts sociaux, bref, il y a énormément de distraction que les gens s’imposent mutuellement faisant en sorte que le but de la journée, une partie de plaisir, disparaissait pour beaucoup d’entre eux.

Le gardien de la foire publique avait beaucoup à faire pour les ramener sur le chemin de l’activité heureuse. Bizarrement, on ne l’interpellait pas pour ce qu’il devait faire, montrer comment avoir du plaisir. On attendait de lui qu’il puisse intervenir et arbitrer les distractions que les gens s’imposaient, car à leurs yeux, ce n’était que celui qui était important.

Le gardien de la foire publique aimait voir les journées se terminer, il pouvait se reposer du babillage incessant des gens qui ne voit que ce qu’ils inventent dans leur tête, sans se rendre compte que le présent est source d’émerveillement et de bonheur.

Bien sûr, il y a ces jours où le courant passe, il y a comme un mouvement qui emporte la majorité des gens présents et la journée devient alors une fête ou la joie, l’entraide et le respect prend toute la place. Ces journées représentent des époques charnières qui permettent de revenir au sens réel de ce lieu public. Il les attend avec grand bonheur, car il sait qu’à chacune de celle-ci, le cours de l’histoire change un peu, il s’améliore. Bien qu’il y ait encore des journées difficiles, les prochaines cohortes semblent avoir retenu une petite part de leçon de l’histoire.

Ceux qui ont vécu intensément l’expérience de la foire publique ont pu se détacher de cet éternel recommencement et devenir le gardien d’un autre espace public. Chacun à leur façon tente de guider et de soutenir les personnes qui fréquentent ces lieux afin de les ramener sur le chemin de l’activité heureuse. Mais, malheureusement, ils sont surtout interpellés pour intervenir sur les distractions que les gens s’imposent. Les gens ne comprennent pas qu’aucun gardien ne peut faire la démarche de la paix de l’esprit à la place d’un autre.

Une chanson de Henri Salvador – Un Tour De Manege

Les paroles sur https://genius.com/Henri-salvador-un-tour-de-manege-lyrics

Les paroles sur COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s