Suivez-la

Votre joie est votre tristesse sans masque. Ce même puits d’où jaillit votre rire a souvent été rempli de vos larmes. Et comment en serait-il autrement? Plus profondément la tristesse creusera dans votre être, plus vous pourrez contenir de joie.

*

Notre esprit est une éponge, notre cœur est une rivière. N’est-il pas étrange que la plupart d’entre nous choisissent d’absorber plutôt que de couler?

*

Lorsque vous êtes engloutis dans l’obscurité, dites-vous : « Cette obscurité est une aube qui n’est pas encore née ; et bien que les douleurs de la nuit en travail parviennent à leur faîte en moi, cette aube finira par naître en moi tout comme sur les collines

*

Il faut être deux pour découvrir la vérité; l’un pour l’exprimer et l’autre pour la comprendre.

*

Votre corps est la harpe de votre âme.

À vous d’en tirer des sons discordants ou une douce mélodie.

*

La vérité d’autrui n’est pas dans ce qu’il te révèle, mais dans ce qu’il ne peut te révéler.

Alors, si tu veux le comprendre, n’écoute pas ce qu’il dit, mais bien ce qu’il ne dit pas.

*

Tout travail est futile, s’il n’est pas réalisé avec amour.

Khalil Gibran dans Lorsque la joie vous fait signe… suivez-la

Une pièce musicale de Munir Bashir – Taqsim Rast (The Art of Ud)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s