La force de l’empathie

Il suffit de regarder tout ce que les médias rapportent constamment : les fusillades et les meurtres, les guerres politiques et la façon dont les hommes se déchirent et parlent les uns des autres. Les gens sont de plus en plus en colère. Nous sommes stressés. On ne peut pas avoir une conversation sans que cela devienne politique. À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes confrontés à la pandémie de Covid-19. Et tandis qu’Internet a apporté tant de bonnes choses dans nos vies, il a aussi amplifié tout ce qui se passe autour de nous. Il semble que chaque incident, partout sur la planète, est rapporté en temps réel, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il n’y a pas de règles, pas de codes de conduite, et ce monde peut sembler oppressant et accablant.

Pour les empathes, le monde d’aujourd’hui est un champ de mines. Nous avons souvent envie de crier à ceux qui sont au pouvoir – ceux qui défendent l’idée de la « survie du plus adapté » et utilisent tous les moyens pour arriver au sommet – d’arrêter de répandre la peur et de privilégier au contraire la compassion, mais le fait même de s’exprimer va à l’encontre de ce que nous avons été conditionnés à faire et à être. S’exprimer publiquement demande non seulement un grand courage, mais cela nous expose en outre à des attaques flagrantes, que nous nous sentons peut-être mal équipés pour gérer. Ainsi, l’idée d’ajouter notre voix à la conversation suffit à nous faire fuir pour nous cacher derrière un rocher.

Pourtant, c’est aussi le meilleur moment pour l’émergence des empathes.

Ces derniers conservent les caractéristiques que nous avons progressivement perdues en tant que culture au fil des années : la sensibilité, l’empathie, la bienveillance et la compassion. Les empathes ont toujours existé et, dans l’état actuel de notre monde, de plus en plus de livres sont écrits pour nous aider ; par conséquent, non seulement plus de personnes deviennent conscientes qu’elles sont des empathes, mais leur nombre pourrait bien être en train d’augmenter.

Anita Moorjani dans Le pouvoir de l’hypersensibilité – Faire de son empathie une force

Une pièce musicale de Peter Gabriel – Panopticom

Les paroles en français sur https://paroles.co/lyrics/panopticom-traduction/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s