Archives du tag ‘courant

Mon ancien maître: Vent   Leave a comment

ImAGE reconnaissance

J’ai plaisir à revisiter mes maîtres anciens qui à chaque fois, me font découvrir des enseignements merveilleux.

Par exemple, le maître Vent, qui m’a appris à devenir à être un passeur. Il m’a appris à être ce qui relie en accompagnant et en facilitant le passage de mes semblables.

Vent m’a appris l’importance du mouvement dans un monde qui érige des murs. Apprendre à devenir le souffle de vie qui anime toutes les formes de vie, apprendre à devenir invisible et par une énergie subtile, agir sur la matière qui nous entoure.

Il nous est possible d’être, par nos différentes manifestations, calmant ou dérangeant pour notre environnement.  Nous pouvons apporter de la chaleur ou jeter un froid.  Nous pouvons porter la lumière ou une grande part d’obscurité. Et pourtant, tout ce qu’induiront sur les autres nos différentes manifestations sera transmis de façon invisible. Pas de feu apparent, pas de glace, pas de système mécanique pour faire bouger. Rien que l’action de notre énergie.

Vent m’a aussi fait comprendre que nous pouvons non seulement agir sur les corps qui nous entourent, nous pouvons aussi devenir l’influx sur une représentation du monde. Le souffle de la pensée peut changer les comportements humains et l’organisation de la société.  Ce qui est intangible nourrit le tangible. Ce qui est tangible permet à l’intangible d’éliminer. Ainsi nait toute forme de courant, de la brise à la tornade.

Là ou certains peuvent percevoir de l’agitation, de l’instabilité, et de l’inconstance, Vent met en lumière que celui qui sait que tout est changement, qu’il soit un passeur de vie devient avant tout un régulateur des équilibres de notre humanité.  Chaque contribution permet d’activer l’énergie qui nous inter relie.

Mes maîtres anciens, Montagne, Rivière, Chemin, Arbre et Soleil pour ne nommer que ceux-ci sont riches d’enseignement. Je vous invite tout comme moi à les revisiter de temps en temps.

Une chanson de Noir désir interprétée par Salomé Leclerc – Le Vent nous portera

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/paroles-officielles/736205.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2018 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Publié 10 août 2018 par dandanjean dans Contes, Textes de mon cru

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Conte de la rivière à destin   Leave a comment

ImAGE Rivière

Il regardait le torrent de la rivière descendre vers le sud. Le son de la rivière et son langage emplissait tout l’espace. Il regardait s’éloigner les branches brisées qui étaient ballottées par la force du courant.

Il s’imagina naître dans une rivière.  Il s’imagina tomber de nulle part dans l’eau et se sentir emporté dans ce tourbillon d’énergie vers nulle part. Quel serait son destin s’il essayait de remonter la rivière, ou s’il tentait de résister au courant. Il imagina alors tout l’effort à déployer, la souffrance de ses muscles, le stress qu’il vivrait et l’énergie nécessaire pour juste maintenir une quantité suffisante d’air dans ses poumons. Peut-être que son angoisse l’amènerait à ne plus aimer la rivière, voir même la maudire. Peut-être que ce ressentiment l’amènerait à nuire aux autres personnes qui comme lui luttaient dans l’eau à contre-courant.

Puis, il ferma les yeux, ressentant une profonde tristesse. Comment expliquer à ceux qui tombe dans la rivière que le plus simple est de se fondre au mouvement du courant, de rester calme, de laisser naître en nous les gestes nous permettant de flotter, de s’abandonner et tout en nageant dans le sens du courant, prendre le temps de vivre pleinement ce que la rivière peut offrir.

Et qui sait, avec le désir de créer et la naissance de la technologie, construire un canot?

Une chanson Ode aux canots

Ode aux canots

Paroles et accords de cette chanson

Em                                                        D                                            Bm Em

On ne voit loin devant que de l’eau des arbres et des bûches

Em                                                        D                                            Bm Em

On ne sent que le vent on entend que le bruit des canots dans l’eau

Em                         D

Laisse-toi inonder d’amitié

Em

Vois les flots qui bercent le soleil

D

Et la rivière dansante sur la terre

Bm                         D

Bientôt on rejoindra l’horizon

Entends l’eau qui éclate et bouillonne

Prends sa main elle te fera glisser

Ton cœur bat et gonfle ton ardeur

Plus vite on rejoindra l’horizon

On ne voit loin devant que de l’eau des arbres et des bûches

On ne sent que le vent on entend que le bruit des canots dans l’eau

On avance en oubliant le temps

Vers ces rives enveloppées de mystères

Et l’oiseau te salut en passant

Bientôt on rejoindra l’horizon

La rivière se brise en cascade

Laisse le vieux sentier guider tes pas

Et respire la fraîcheur des bois

Bientôt on rejoindra l’horizon

On ne voit loin devant que de l’eau des arbres et des bûches

On ne sent que le vent on entend que le bruit des canots dans l’eau

Tend la toile pour te reposer

Laisse le feu attiser tes espoirs

Et ton chemin refléter la lune

Demain on rejoindra l’horizon

On ne voit loin devant que de l’eau des arbres et des bûches

On ne sent que le vent on entend que le bruit des canots dans l’eau

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

%d blogueurs aiment cette page :