Pour l’amour de l’art et l’art de l’amour   Leave a comment

psyche_ranimee_par_le_baiser_de_lamour_canova_louvre_tetes2

Il n’y a pas si longtemps, un peu moins de trois millénaires, des hommes et des femmes vivaient déjà des vies amoureuses passionnées et leurs histoires inspiraient des œuvres d’art encore admirées aujourd’hui. Plus récemment, il y a moins de mille ans, on parlait avec délice, dans de nombreuses civilisations, de l’amour courtois et de l’art délicat de faire connaître son amour par un poème, un tableau, une chanson ou toute autre manifestation de beauté.

Cette semaine, pour des raisons commerciales cachées sous un prétexte romantique, un flot d’achats impulsifs d’objets ou de services de toutes sortes va inonder le monde. Comme si l’ultime preuve contemporaine de l’amour était l’argent.

Il est encore temps de se rappeler que ce qui est acheté, vendu et offert ne remplace pas la passion, la tendresse, l’attention, la bienveillance et l’altruisme. Et que l’amour le plus intense n’est pas celui que nous recevons, mais celui que nous donnons. Gratuitement. Sans rien attendre en retour.

Par ailleurs, afin d’échapper à cette dictature invasive du marché de la sphère la plus intime et afin de ne pas laisser la manifestation de l’amour se réduire à un acte commercial, je propose un exercice plus intéressant et révélateur: refuser toute manifestation commerciale de l’amour et d’offrir à un être cher une visite au musée et la réplique de l’œuvre d’art, qui à vous semble parler le mieux de votre amour. Et si vous voulez aller plus loin, offrez à l’autre le voyage pour aller contempler ce travail au musée, ou sur le site du monde, où qu’il soit.

Une réplique! Quelqu’un va éclater avec dédain. Ça craint, dépourvu de poésie, plat, et pas généreux! Tout le monde peut avoir ça et ça ne dit rien sur la valeur de la relation!

Ne nous leurrons pas: en sculpture, les répliques sont aussi précieuses que les originaux, qui ne sont qu’une série de doublons arbitrairement limités. Cela a été bien démontré par une longue discussion entre spécialistes dans un texte célèbre de Roland Barthes. Pour les peintures, ils sont de plus en plus fidèles au concept des répliques, et les musées commencent à comprendre qu’ils sont leurs alliés et non leurs rivaux.

Alors osons réfléchir à la meilleure façon d’exprimer un sentiment à travers une œuvre d’art. Selon ce que l’on pourrait vouloir dire, je peux recommander un travail particulier. Par exemple, Raphael Cupidon et Psyché; Paysage nuageux avec Pyrame et Thisbé par Nicolas Poussin; La mariée juive de Rembrandt; Watteau La chanson d’amour; l’apparition de Fragonard; les innombrables baisers, de Canova, de Lautrec, de Camille Claudel, de Klimt, de Picasso ou de Brancusi; Les Amoureux de Magritte; Le couple de Louise Bourgeois; ou les performances de Marina Abramovic avec Ulay à Venise en 1976 et MOMA en 1982; ou enfin, dans les cas extrêmes, la lettre de rupture reçue par Sophie Calle et affichée avec ses commentaires. Mieux encore, une œuvre d’art créée par vous. Parce que tout le monde peut le faire. Alors, prenez des cours de peinture, de sculpture, de tapisserie, de poterie et de dessin, puis commencez. Exprimez-vous. Prenez le temps dont vous avez besoin. Et vous saurez dire, mieux que le bijou le plus précieux, que votre amour, en soi, est une œuvre d’art.

Pour l’amour de l’art et l’art de l’amour de Jacques Attali

 Une pièce musciale de Ludovico Einaudi – Experience

Publié 4 mars 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :