Friedrich Nietzsche en fragments   Leave a comment

citation danse Nietzsche

Homme ! Ta vie tout entière sera toujours de nouveau retournée comme le sablier et s’écoulera toujours de nouveau — entre-temps, une grande minute de temps pour que se réunissent la totalité des conditions par lesquelles, entraîné dans la course circulaire du Tout, tu es advenu.

Puisses-tu alors retrouver chaque souffrance et chaque plaisir, chaque ami, chaque ennemi et chaque espoir, chaque erreur, chaque brin d’herbe, chaque rayon de soleil, la série intégrale de toutes choses.

Cet anneau, sur lequel tu n’es qu’un grain de blé, rayonne toujours de nouveau. Et sur chaque anneau de l’existence humaine prise dans son sens absolu, vient l’heure durant laquelle à un seul, ensuite à beaucoup, puis à tous, se manifeste la plus puissante pensée, celle du retour éternel de toutes choses — c’est à chaque fois pour l’humanité l’heure de Midi.

*

Il existe une multitude de regards. Le sphinx aussi a plusieurs regards : il existe donc plusieurs types de « vérités », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de Vérité.

*

Là où il n’y a pas d’instinct d’obéissance, le « tu dois » n’a aucun sens.

Friedrich Nietzsche dans Fragments posthumes sur l’éternel retour

Publié 26 avril 2018 par dandanjean dans Pauses lectures

Tag(s) associé(s) : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :