Perte d’autonomie et sagesse

DSCF02701

Souvent, j’ai dû remettre mes pendules à l’heure afin de me remémorer que je ne suis ni ce corps paralysé, ni cette attaque, même si elle a radicalement modifié ma vie et menace parfois de dominer ma conscience.

De la même façon, un mourant ne se réduit pas au corps que vous voyez sur le lit. Rappelons-le-leur et rappelons-nous-en quand notre heure viendra. Nous contribuerons ainsi à ce que diminue la souffrance.

En nous intéressant aux autres facettes de l’identité d’un mourant, notamment à son existence en tant qu’âme, nous évitons cette identification à la maladie lorsque les circonstances de la vie nous poussent dans ce sens.

*

Ce sont nos pensées qui amplifient notre souffrance. Il ne s’agit aucunement de la dénier, mais de passer au plan de la conscience égotique à celui de l’âme. Vous ressentez ainsi ce qui est sans être absorbé par la souffrance. L’âme à cette incroyable aptitude de tout accepter sans essayer de repousser quoi que ce soit.

*

Pour approfondir notre pratique de l’attention et vieillir en pleine conscience, il est essentiel d’être libérés de la peur. Cela implique de rechercher constamment la vérité et de nous confronter au contenu de notre mental. Nous devons être prêts à regarder notre souffrance et celle qui nous entoure sans détourner les yeux et à la laisser être dans l’instant présent. Au lieu de nous fermer à la peur, nous apprenons à l’accueillir, à l’écouter, à la laisser naître puis disparaître d’elle-même.

Vos peurs deviendront anodines.

*

Le rétablissement signifie que notre corps retrouve son état d’avant la maladie ou l’accident. La guérison est d’une toute autre nature ; elle recourt à la situation présente pour que s’épanouisse notre dimension spirituelle… Si nous considérons nos transformations physiques en nous plaçant du point de vue de l’âme, la différence est remarquable. Au lieu de nous lamenter, de ne plus être comme avant, nous nous émerveillons en voyant ce que nous devenons. En réalisant que nous ne sommes pas réduits à un corps, nous parvenons à le prendre en compte avec une plus grande légèreté et transparence d’esprit…. En le considérant comme une partie de la nature, nous redoutons moins les signes de la mort….

Ram Dass dans Vieillir en pleine conscience

Une pièce musicale interprétée par Istvan Sky Kék Ég, Estas Tonne, Pablo Arellano, Indrė Kuliešiūtė –  The Song of the Butterfly

2 réflexions sur “Perte d’autonomie et sagesse

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s