Ce que l’on aime

ImAGE Chaumière

Ce que nous vivons, nous l’intégrons dans nos rêves et dans nos pensées. C’est ce processus qui fait en sorte que nous maintenons des habitudes que des chansons nous hantent en boucle ou que nos préférences se dessinent.

Chaque pensée est ressentie dans le cerveau et celui-ci répond par des neurotransmetteurs qui nous font sentir tristes ou heureux. Nous avons la possibilité d’orienter notre vie. En prenant soin de vivre dans le temps présent, en expérimentant et en explorant ce qui se trouve en dehors de notre zone de confort.

En nous libérant de ce qui nous est acquis et connu, nous permettons d’alimenter le cœur et le cerveau, entraînant un effet sur les pensées et les émotions permettant de décoder de nouvelles réalités. Le hasard n’existe pas, ce que nous devenons est le résultat de l’interdépendance de ce que nous avons vécu, de nos pensées et émotions passées et présentes même si celles-ci font partie de notre inconscient. Elles soutiennent nos croyances.

Gandhi rappelait à juste titre : « Vos croyances deviennent vos pensées, vos pensées deviennent vos mots, vos mots deviennent vos actions, vos actions deviennent vos habitudes, vos habitudes deviennent vos valeurs, vos valeurs deviennent votre destinée. »

C’est important d’être vigilant au regard de ce que nous vivons ou tolérons. Par exemple, du temps que nous acceptons à vivre des événements négatifs ou à être avec des gens qui ne nous apportent rien de bon. On n’a pas à se maintenir dans un état d’esprit de soumission ou de victime. Une attitude non violente est de se sortir de ces situations sans confrontations, par amour de la vie.

Ce que nous décidons de faire façonne autant l’esprit que le cœur. Et aimer est un puissant agent de développement.

Une chanson de Daniel Lavoie et Catherine Major – Je pensais pas

Les paroles sur https://genius.com/Daniel-lavoie-je-pensais-pas-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

2 réflexions au sujet de « Ce que l’on aime »

  1. Merci pour ce rappel très utile. « L’habitude est d’abord comme un fil d’araignée; une fois prise, elle est plus solide qu’une corde », selon un proverbe. Prenons soin de tisser les fils que l’on souhaite faire perdurer, et non ceux dont on n’arrivera plus à se défaire… 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s