Haïku

Yamamba

La cloche se tait

les fleurs en écho

parfument le soir

Matsuo Bashô

*

Aux admirateurs de lune

les nuages parfois

offrent une pause

Matsuo Bashô

*

Rien qui m’appartienne

sinon la paix du cœur

et la fraîcheur de l’air

Kobayashi Issa

*

Papillon qui bats des ailes

je suis comme toi

poussière d’être!

Kobayashi Issa

*

Au clair de lune

je laisse ma barque

pour entrer dans le ciel

Koda Rohan

*

Je voudrais tant partir

coiffée de lune

sous le ciel vagabond

Tagami. Kikusha-ni

Zéno Bianu dans Haïku : Anthologie du poème court japonais

Une pièce musicale Sakura – Cherry Blossoms

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s