Pardonner

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Il arrive que nous vivions un événement qui nous blesse, et notre premier réflexe est de fuir la situation. Malheureusement, peu importe la distance que nous parcourrons, au fil des jours nous demeurons attachés à l’événement qui nous a traumatisés. Mais comment apprendre à pardonner et retrouver la confiance ébranlée ?

Tant que nous n’avons pas pris la voie du pardon, nous n’aurons pas terminé cet événement. Pardonner n’implique pas nécessairement d’être en présence de la personne qui nous a blessés, mais c’est avant tout une disposition intérieure qui permet de composer avec l’événement. Il ne s’agit pas d’être fleur bleue et de minimiser ou de fermer les yeux. Il ne s’agit pas ici de dire que tout est amour et que la violence ou la blessure reçue est une forme d’amour. Ce n’est pas le cas.

Il nous faut prendre conscience qu’il y aura potentiellement toujours une personne, parfois un proche, qui nous fera quelque chose de blessant, de pas juste. Accepter ce qui s’est produit tout en sachant dans notre for intérieur que cela n’aurait pas dû se produire est une étape importante.

L’étape suivante, c’est de se défaire du ressentiment qui donne une intensité à notre blessure et à l’événement. C’est en quelque sorte apprendre à ne pas nous laisser atteindre plus profondément. Le ressentiment nous maintient dans la souffrance et nous conduit souvent à rouvrir par nous-mêmes la plaie que nous avons pour en perpétuer la douleur initiale. S’installent alors l’amertume et l’aigreur. Cela retarde de beaucoup la guérison. Et le pire dans tout cela c’est que cela ne fait du mal qu’à nous même. Cela ne fait pas mal à l’autre.

Pardonner, ce n’est pas nécessairement parler à l’autre, mais c’est surtout reconnaître que la blessure n’était pas la bonne chose à faire, mais c’est maintenant du passé.

Dans toute relation, il y a une zone d’ombre et une zone de lumière. Le pardon s’alimente de la compassion. Tout en reconnaissant que ce qui s’est passé était un événement triste, il est à notre portée d’apprendre aussi de celui-ci. Chaque fois que nous nous laissons augmenter notre compréhension, nous finissons par ressentir de la gratitude pour ce que la vie nous amène comme expérience. Dans ce contexte, revoir la personne dépend de notre chemin de vie, et non pas d’une obligation.

Une chanson de Bob Marley – redemption song

Les paroles sur https://www.lacoccinelle.net/242811-bob-marley-redemption-song.html

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2021 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s