La vision pure  

La vision pure n’est pourtant pas une échappatoire vers une perception angélique de l’être humain. Elle n’ignore pas la souffrance des victimes et ne minimise pas la gravité des crimes. Mais elle va nécessairement de pair avec une bienveillance inconditionnelle. Il est nécessaire de prévenir les abus en tout genre, notamment en facilitant la possibilité pour les victimes de se confier, sans crainte ni honte, à ceux qui pourraient les libérer de leur oppression, dans des structures d’accueil où elles sont reçues chaleureusement et écoutées. Les écoles devraient également inclure dans leur curriculum une sensibilisation aux signes précurseurs des abus et encourager les enfants à les signaler sans hésitation dés qu’ils se manifestent.

La vision pure face à la cruauté consiste à garder toujours présent à l’esprit le potentiel de transformation qui est en chacun de nous et à ne pas tomber dans le « syndrome du mauvais monde ». Aussi douloureuses puissent être les tragédies qu’elles ont vécues, les victimes ont la possibilité de renaître de leurs cendres et de s’épanouir dans l’existence. Aussi abominables les comportements des criminels soient-ils, ceux-ci ont le potentiel de devenir meilleurs, ce qui est souhaitable pour l’ensemble de la société

Matthieu Ricard dans Carnets d’un moine errant

Une pièce musicale de Andreas Vollenweider – Come to the Quiet Place (feat. Isabel Gehweiler, Walter Keiser)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s