Intuition et synchronicité

Depuis l’aube des temps, l’homme est attentif aux signes. À une époque où il est nécessaire de ne faire qu’un avec la nature, l’homme des cavernes est attentif aux informations de son environnement et commence à leur donner du sens.

La civilisation grecque, avec Platon et son « monde des idées », Pythagore avec son « harmonie de toutes choses » ou Plotin et Héraclite avec leur « vision unitaire », perçoit une connexion directe de l’homme avec le monde de la matière, mais aussi avec celui de la conscience. Puis Hippocrate est convaincu que l’univers est lié à tout ce qui nous entoure ; il appelle les synchronicités « les affinités cachées. » Quant à Leibniz, il met en forme son concept avec la théorie des monades. Schopenhauer, lui, est persuadé que le secret du monde et de la vie réside dans un contexte synchrone unissant le psychisme et la matière11.

Quel que soit le nom que nous lui donnons, le concept des synchronicités existe depuis toujours.

L’art d’accueillir les synchronicités se développe avec la capacité à être dans l’instant présent. Une fois cet espace contacté, votre mental ne s’agite plus en oscillant entre le passé et le futur. Il n’est plus en train de ressasser ce qui vient de se dérouler ou ce qui pourrait arriver. Une fois familiarisé avec l’instant présent, vous vous sentez en paix et vous pouvez être davantage disponible aux signes.

*

Issue de la philosophie de l’espace et du temps, la notion d’instant présent a été remise au goût du jour par les nouveaux penseurs spirituels comme Eckhart Tolle. Cette philosophie prend également racine dans les enseignements traditionnels de la pensée non duelle, comme la tradition du Cachemire ou l’Advaita Vedanta.

Eckhart Tolle fait la distinction entre le temps horloge et le temps psychologique :

• Le temps horloge est lié à la temporalité qui est la nôtre au quotidien. Il nous permet de nous organiser et de structurer notre vie.

• Le temps psychologique est ce qui nous relie au passé : les souvenirs négatifs, les traumatismes, les croyances.

Le pouvoir de l’instant présent est la clé pour nous libérer de ce qui nous emprisonne psychologiquement et nous empêche d’être totalement heureux. Mais il est également une porte qui s’ouvre sur nos perceptions. Si nous nous libérons d’un mental agité, nous avons alors accès à des informations plus subtiles, nous voyons le monde sans filtre. Notre regard sur le monde est comme un pare-brise ; lorsque nous nous libérons du mental et des croyances limitantes, c’est comme si nous avions lavé notre pare-brise : nous voyons davantage de détails et de couleurs. Un monde riche en informations nous est alors accessible.

Géraldyne Prévot-Gigant dans Je développe mon intuition – Apprenez à lire les synchronicités et faites les bons choix

Une pièce musicale de Akasha Experience – Om Purnamadah

Les paroles en français sur https://olliviergoualou.fr/om-purnamadah-purnamidam/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s