Entendre pleinement

respiration conscience

Entendre ne veut pas dire écouter

Entendre ne veut pas dire percevoir réellement

Entendre n’est pas synonyme de décoder

Entendre n’implique pas de comprendre

Les sons qui nous viennent aux oreilles sont les vagues de la vie et notre mémoire est ce coquillage qui a su retenir certains sons.

Les sons arrivent et prennent en nous la forme d’une musique, d’une conversation ou d’un appel.

Mais encore là nous pouvons entendre une conversation et ne pas décoder les messages en raison de la langue.

Ainsi, comprendre ce que nous entendons demande de l’entraînement et des apprentissages.

Puis, même avec ces acquisitions, cela demande une disponibilité, du temps pour écouter ce que nous entendons, pour le décoder, le percevoir, et le comprendre. Savoir rythmer sa respiration facilite la présence.

Il faut parfois savoir fermer les yeux pour écouter, décoder et mieux comprendre.

Avez-vous déjà perçu la saveur d’un son? Elle s’ajoute à la musicalité et à la luminosité. Elle est incrustée dans les coquillages de notre expérience.

Il est aussi sage d’ouvrir les yeux pour apprendre à discriminer et à discerner ce qui provient de notre environnement de ce qui provient de notre babillage interne.

S’entendre ne veut pas dire s’écouter

S’entendre ne veut pas dire se percevoir réellement

S’entendre n’est pas synonyme de se décoder

S’entendre n’implique pas de se comprendre.

Si l’intensité du son dépend de l’énergie qu’il transporte, sa réception véritable dépend aussi de l’énergie utilisée pour canaliser avec conscience une réelle synchronicité.

Une chanson de Richard Séguin – M’entends -tu

Les paroles sur https://genius.com/Richard-seguin-mentends-tu-lyrics

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR 2019 – Daniel Jean – Vous pouvez copier ce texte en indiquant la source dandanjean.wordpress.com, SVP ne pas modifier les textes et le contenu sans approbation, merci.