Trois confidences   2 comments

Je vais te faire trois confidences, mais il faut que cela reste entre nous.

J’ai longtemps cru que l’enjeu le plus important, sur le plan de la communication, c’est le message que j’exprimais avec les mots et l’intonation. Mais j’ai compris à force d’observations et de commentaires lors des échanges, que dans les faits, mon corps aussi communiquait.

Il exprime une émotion, une image de moi que je ne contrôle pas nécessairement. Et parfois, mon non verbal corporel hurlait le message alors que je ne contrôlais que ma voix.

Alors ma première confidence, mon corps exprime à mon insu plus que je ne le crois et il peut même être très bavard.

J’ai été grandement stupéfait de découvrir cela, alors, je me suis mis à faire des expériences. Parfois, je ne parlais que du regard, parfois je ne bougeais pas et pourtant il se passe toujours quelque chose. Quand je ne bougeais pas, j’avais l’impression que les regards voyaient chaque détail de mon corps et que malgré mon inconfort, il semblait ne pas se gêner de projeter cette image qui m’indisposait, c’est-à-dire cette image qui ne correspond pas à ce que je voudrais être.

Ma deuxième confidence, mon corps n’écoute pas toujours mes pensées alors que moi j’essaie d’écouter mon corps. Le vilain petit coquin.

À force de dialoguer ensemble, je veux dire mon esprit et mon corps, nous avons convenu que le plus simple est de nous synchroniser, d’être le plus naturel possible, agir simplement et ne pas compliquer les choses. Avec cette approche, tout est devenu un peu plus simple. Bien sûr, je suis toujours indisposé par certaines projections de mon corps (certains diront des affirmations) lors d’échange avec d’autres personnes, mais cela va en bout de piste.

Ma dernière confidence, je me sens mieux depuis que je ne laisse plus mon esprit interprété ce que mon corps exprime. Le coquin, il se trompait souvent quand je validais avec mon interlocuteur. Le jugement au fait que je sois beau ou laid, trop ou pas assez, maintenant, je laisse cela à l’esprit de l’autre ou à son corps, ce n’est pas à moi d’assumer, et je me laisse aller à apprécier la joie de vivre.

Une chanson d’Andréa Lindsay et Luc De Larochellière – Dans tes yeux

COPYRIGHT – DROIT D’AUTEUR – Daniel Jean – Si vous voulez copier ce texte merci d’indiquer la source dandanjean.wordpress.com, ne pas couper ou modifier les textes et le contenu merci

 

2 réponses à “Trois confidences

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Excellente analyse. Le regard : miroir de l’âme et outil incroyable de communication; la posture du corps : celle qui livre beaucoup d’éléments..Et notre Esprit. En somme, nous sommes incroyables. Un magnifique orchestre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :